الرئيسية / home slide /
PATRIMOINE : Heritage Lane, une initiative qui tombe à pic

PATRIMOINE : Heritage Lane, une initiative qui tombe à pic

Comment préserver nos pierres ? Comment donner une autre vie, promettre l’éternité à ces maisons qui sommeillent ? Un projet vient de naître, initié par Matisse Events, baptisé « Heritage Lane ».

OLJ / Par Carla Henoud, le 10 juin 2020 à 23h22, mis à jour à 11 juin 2020 à 00h01

Heritage Lane : proposer des maisons qui ont une histoire et une âme. Photos DR

On les connaît pour les événements qu’elles ont imaginés, créés, exécutés depuis plus de 10 ans au Liban et ailleurs. Les Matissiennes de Matisse Events, à l’énergie contagieuse et l’âme généreuse, ne sont pas du genre à se laisser emporter et abattre par la vague « crise économique – coronavirus, fin d’un monde » où la fête n’est plus vraiment de mise depuis septembre dernier. Toujours collées à l’actualité, à la « réalité du jour », portées par cette nécessité de s’adapter à de nouveaux gestes, de lourdes restrictions imposées par un monde contaminé, un pays en faillite et ses richesses en péril, elles ont démarré cette réflexion en lançant, en décembre dernier, le très justement intitulé Pop of Hope, au cours duquel elles ont réuni, pendant quelques jours, en les produisant, des artistes et des œuvres inspirées par la thawra. La recette des ventes de ces traces d’un moment inédit dans notre histoire a entièrement été versée aux artistes et à des ONG.

Heritage Lane : proposer des maisons qui ont une histoire et une âme. Photos DR

Des besoins pressants

Aujourd’hui, leur action, motivée par les urgences et la réalité du pays, se concentre sur la préservation de notre patrimoine, de nos bâtisses et maisons, de nos rituels et même des villages alentour tout en venant en aide à une économie en souffrance. « Nous avons lancé ce projet il y a un an et demi, confient Lynn Sawaya, fondatrice de Matisse Events, et sa complice Yasmine Hayek, responsable de projets, toutes deux animées par l’envie, la nécessité de se reconnecter avec les choses vraies et traditionnelles. Tant les lieux que les moments. En même temps, s’est greffée une demande de la part de nos clients de découvrir des endroits à la fois typiques et atypiques où ils pourraient organiser des événements plus authentiques et plus simples, plus restreints parfois, mais surtout plus adaptés au contexte économique actuel. » Le concept est ainsi né de là.

Pendant une année, une équipe, créée pour cette mission, se lance à la recherche et dans le recensement de demeures et de bâtisses anciennes dans tout le Liban. Avec la complicité de particuliers et l’aide de municipalités, les découvertes se sont multipliées. « C’est tellement beau tout ce que ce pays possède et que nous pouvons exploiter », se disent-elles au sujet de tous ces trésors collectés. « Dans un deuxième temps, et après avoir recensé ces maisons par région, nous avons pensé les proposer en location à l’occasion d’événements pointus et choisis, dans le respect de chaque lieu et de tout ce qu’il véhicule. Les propriétaires de ces maisons magnifiques ont été ravis de collaborer avec nous pour, à leur manière, aider au développement du pays. Ils sont des partenaires idéaux et sont, eux aussi, très concernés par l’initiative. Une initiative qui va également permettre à la région toute entière de se faire connaître à une période où le tourisme local est indispensable, de se développer et de créer des emplois. Nous voulons surtout proposer des rencontres avec ces lieux et leurs habitants, poursuit le duo, et donc une expérience complète autour de l’événement. Faire découvrir le coin, la cuisine, l’artisanat, les adresses de la région où se situe la maison. »

Heritage Lane : remettre en avant les cultures et les traditions de nos villages.

Profil d’une maison « Heritage Lane »

« Nous avons visité des dizaines de propriétés pour en retenir une sélection qui répond à nos critères de qualité. Notre choix est dicté par certaines exigences : nous étions (et sommes encore) à la recherche de maisons anciennes qui portent en elles un héritage, un passé, une histoire et une âme. Des maisons de famille, mais aussi des usines désaffectées, des écoles abandonnées, qui méritent d’être préservées. Des bâtisses, donc, qui possèdent une valeur ajoutée, historique ou culturelle. » Les conditions à respecter, outre celles de l’ancienneté  : des routes praticables, une accessibilité facile, des bâtisses sécurisées, un extérieur inspirant et un grand espace aménageable sans difficulté, qui puisse contenir, en fonction du lieu et de l’événement, de 50 à 500 personnes. Nous poursuivons ce recensement et lançons, à l’occasion, un appel à toutes les personnes qui ont des propositions de lieux Heritage Lane.

Et Lynn Sawaya et Yasmine Hayek de conclure : « Nous ne demandons pas l’exclusivité Matisse, pour que tout le monde puisse en profiter, tant les propriétaires de ces lieux, qui, à leur manière, participent à l’effort que d’autres organisateurs d’événements. »