Massacres et mascarades

IMPRESSION
Fifi ABOU DIB | OLJ02/11/2017

Dans le désordre : un islamiste ouzbek écrase délibérément des piétons et des cyclistes, dont un groupe de jeunes Argentins qui célébraient leur diplôme à New York. En Afghanistan, une citerne saute sur une mine et les flammes avalent un autobus géant chargé de passagers qui roulait derrière la citerne. Des enfants tués dans un attentat-suicide au Cameroun. Des dizaines de morts sur un marché, cible d’un raid aérien au Yémen. On n’y fait même plus attention. Nos ordinateurs sont les tam-tams d’un monde horrifiant. Pour couronner le tout, il pleut des porcs en abondance depuis que Weinstein a ouvert les vannes et que chacun balance le sien. Pas une femme, pas un enfant qui n’ait été exposé à des degrés divers à un prédateur sexuel. Désormais on le dit et c’est tant mieux. Mais cette campagne planétaire tourne à la caricature et dessert une cause fondamentale. À Venise, au XIIIe siècle, l’un des points d’orgue des festivités du Carnaval était la chasse au porc à travers les venelles de la cité. En ce moment, dans le même goût, c’est Carnaval tous les jours……
Lire la suite

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*