الرئيسية / أضواء على /
Les Galeries Lafayette remplacent Virgin sur les Champs-Élysées

Les Galeries Lafayette remplacent Virgin sur les Champs-Élysées

Une vue du célèbre grand escalier. Photo DR×

MODEFifi ABOU DIB | OLJ01/04/20192

L’événement a eu un tel retentissement qu’il mérite qu’on s’y arrête : les Galeries Lafayette ont inauguré le mardi 26 mars, 50-52 avenue des Champs-Élysées à Paris, un nouveau magasin sur le modèle d’un concept store en lieu et place du Virgin Megastore fermé depuis 2013. Mi-boutique, mi-grand magasin, c’est l’emplacement privilégié de l’établissement qui lui vaut le titre de navire amiral. Avec ses 6 500 m2, il n’est pas comparable avec la maison mère du boulevard Haussmann (65 000 m2 dédiés à la mode et à l’art de vivre, 43 m sous la coupole, 37 millions de visiteurs par an). Lancés en 2016, les travaux devaient s’achever de manière à permettre une ouverture en octobre 2018. Pour autant, maltraitée et parfois saccagée par le mouvement des gilets jaunes, la mythique avenue des Champs-Élysées avait besoin de ce revival qui arrive à point nommé pour relancer une fréquentation qui s’étiolait. « Il y a quelques jours, cette même avenue, aujourd’hui ensoleillée et passante, était victime de violences inacceptables qui ont révolté tous nos compatriotes. Ces violences doivent cesser, elles ont cessé. Elles atteignent l’attractivité de notre pays et l’un des plus beaux symboles de la France », a déclaré le ministre de l’Économie Bruno Le Maire lors de l’inauguration de la prestigieuse enseigne, ajoutant : « Les Champs-Élysées sont à nouveau debout, l’avenue a retrouvé son vrai visage. »

Le magnifique bâtiment Art déco doit abriter sur ses quatre étages 600 marques et 300 créateurs. À l’heure où une nouvelle clientèle préfère commander ses produits en ligne, le nouvel espace commercial se veut un lieu d’« expérience », but de promenade et espace de récréation autant que d’achat. Ainsi, l’espace beauté du rez-de-chaussée est décoré de manière à inviter les visiteurs à tester les articles. Le premier étage accueille Citron, le restaurant du créateur Jacquemus, au cœur d’un espace de mode casual adressé aux jeunes. Les deux derniers étages sont dédiés au prêt-à-porter de luxe et peuplés, comme le veut la nouvelle tendance commerciale, de stylistes personnels qui se promettent de transformer l’expérience en un moment d’exaltation narcissique. Tandis qu’au sous-sol la gastronomie étale son empire, avec de grandes enseignes telles qu’Alain Ducasse, Stohrer et Yard, ainsi que plusieurs corners d’épicerie fine, la terrasse en « rooftop » n’a pas encore annoncé sa vocation, mais elle promet elle aussi une expérience hors du commun. L’aménagement réalisé par l’architecte danois Bjarke Ingels coupe le souffle dès l’entrée, avec une immense structure en bronze évoquant la tour Eiffel et plaçant Paris au cœur du thème. C’est – quasi évidemment – Chanel qui occupe l’espace décoré de la célèbre Dame de fer.

اضف رد