IDÉES : Au Liban, de dangereuses dissensions


Joe KHOURY-HÉLOU.

LIBAN
14/10/2017

Pour une partie des Libanais, la défense du pays est inconditionnellement liée à la sacro-sainte équation « armée-peuple-résistance », élargie à présent pour englober l’armée syrienne. Il s’agit donc d’une victoire partagée. Pour les autres, seule l’armée nationale est garante de la défense du territoire, d’autant plus qu’elle a brillamment prouvé son efficacité. Au niveau juridique, c’est la question de la notion de souveraineté de l’État qui demeure posée : est-il concevable qu’une « résistance armée », organisation autonome, puisse coexister avec un État souverain ? Ou bien est-ce nécessaire parce que les capacités de l’armée libanaise ne sont pas suffisantes, comme cela a été clamé ?

Lire la suite

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*