الرئيسية / أخبار الاقتصاد /
ÉCONOMIE : Brèves monde

ÉCONOMIE : Brèves monde

 

OLJ
02/08/2017
Zone euro

La reprise se confirme avec une croissance de 0,6 % au 2T
La croissance économique dans la zone euro a poursuivi sa dynamique au deuxième trimestre, avec un PIB en hausse de 0,6 % par rapport au trimestre précédent, selon des données publiées hier par Eurostat.
Ce chiffre, conforme aux attentes des analystes, correspond à la première estimation de l’Office européen des statistiques.
Le PIB avait atteint 0,5 % dans les 19 pays ayant adopté la monnaie unique européenne au premier trimestre 2017. En comparaison avec le deuxième trimestre 2016, le PIB corrigé des variations saisonnières a enregistré une hausse de 2,1 % entre avril et juin 2017 dans la zone euro.
Dans les 28 pays de l’UE, la croissance économique atteint également 0,6 % au deuxième trimestre par rapport au trimestre précédent, selon Eurostat. Sur un an, il progresse de 2,2 % dans l’UE.
La Commission européenne avait tablé en mai sur une croissance du PIB de 1,7 % en 2017 et 1,8 % en 2018 dans la zone euro, après +1,8 % en 2016, jugeant ces objectifs atteignables malgré une incertitude encore « élevée », notamment liée au Brexit et à la politique économique américaine. En juillet, le Fonds monétaire international (FMI) avait loué la reprise économique dans la zone euro « qui se consolide », tout en pointant l’inflation faible, la fragilité de certaines banques et le Brexit comme facteurs de risque pour la croissance. Celle-ci devrait atteindre, selon le FMI, 1,9 % en 2017, puis ralentir en 2018 à 1,7 %.

Arabie saoudite
Lancement d’un projet touristique d’envergure
L’Arabie saoudite a annoncé hier le lancement d’un projet touristique d’envergure consistant à transformer une cinquantaine d’îles de la mer Rouge en station balnéaire de luxe.
Celle-ci s’étendra sur 180 km, sur la côte nord-ouest du pays, selon l’agence officielle SPA. Les premiers investissements seront assurés par un fonds public saoudien avant l’ouverture du projet à des partenaires internationaux.
Les travaux de la première phase seront lancés au troisième trimestre de 2019, la fin est prévue pour 2022.
Ce projet, dont le coût n’a pas été révélé, s’inscrit dans le vaste plan de réformes économiques, Vision 3000, initié par le prince héritier Mohammad ben Salmane. Ce programme est destiné à diversifier l’économie saoudienne trop dépendante du pétrole. Conformément à ce plan, Riyad veut stimuler à 6 % les dépenses des foyers pour les activités de loisirs. Vision 2030 prévoit la création de centaines de lieux de divertissement à travers le pays d’ici à 2020.

Automobile
PSA finalise le rachat des activités automobiles d’Opel
PSA a annoncé hier la finalisation du rachat des activités automobiles d’Opel et de Vauxhall, ex-filiales européennes de General Motors, moins de six mois après l’officialisation de cette opération.
« PSA annonce aujourd’hui la finalisation du rachat des filiales Opel et Vauxhall de GM, dont le projet avait été signé le 6 mars dernier », a annoncé le groupe français dans un communiqué.
À l’époque, PSA avait annoncé un accord avec GM afin d’acquérir pour 1,3 milliard d’euros (1,5 milliard de dollar) la filiale automobile européenne déficitaire de l’américain. Le groupe français a rappelé que la transaction lui permettait de devenir le deuxième constructeur automobile européen, avec des ventes de plus de quatre millions de véhicules, contre 3,1 millions actuellement.
PSA et GM ont obtenu début juillet le feu vert de la Commission européenne à la partie automobile de l’opération.

Transport
Alitalia : les offres liantes pourront être déposées jusqu’au 2 octobre
Les entreprises souhaitant déposer une offre contraignante pour la reprise totale ou partielle de la compagnie aérienne en difficulté Alitalia auront jusqu’au 2 octobre pour le faire, selon l’appel à manifestation d’intérêts publié hier dans la presse italienne. Une éventuelle phase de négociation et/ou d’amélioration des offres contraignantes est prévue ensuite jusqu’au 5 novembre.
Une dizaine d’offres non liantes ont été déposées, selon les médias italiens. Elles proviennent notamment de Ryanair, d’Easyjet ou encore d’Etihad Airways, actionnaire à hauteur de 49 % d’Alitalia.
La compagnie italienne qui accumule les pertes depuis des années, a été placée sous tutelle le 2 mai. Le gouvernement, qui a exclu toute nationalisation, cherche désormais un ou des repreneurs afin d’éviter sa liquidation. Alitalia bénéficie d’un prêt relais de 600 millions d’euros (708 millions de dollars) pour pouvoir continuer à voler jusqu’à la fin du processus de vente.

اضف رد