الرئيسية / أخبار الاقتصاد /
ÉCONOMIE : Brèves monde

ÉCONOMIE : Brèves monde

OLJ
12/07/2017
France

L’État promet d’économiser 4,5 milliards d’euros en 2017
L’État français va réaliser 4,5 milliards d’euros (5,16 milliards de dollars) d’économies en 2017, afin de contenir son déficit public sous les 3 % du PIB comme Paris s’y est engagé auprès de ses partenaires européens, a annoncé hier le ministre des Comptes publics. « Nous tiendrons la parole de la France », affirme Gérald Darmanin dans un entretien au journal Le Parisien
Le pouvoir exécutif sortant s’était engagé à ramener le déficit public à 2,8 % du PIB cette année contre 3,4 % en 2016, afin de repasser sous la barre fatidique des 3 % exigée par les traités européens, pour la première fois depuis 10 ans. Or la Cour des comptes a présenté fin juin un audit alarmiste selon lequel le déficit public de la France devrait atteindre 3,2 % du PIB en 2017, à moins de dégager des mesures d’économie « sans précédent ». Selon M. Darmanin, ces économies seront réalisées sans toucher « aux services rendus aux Français » et sans augmenter les impôts. Le gouvernement va ainsi rogner le train de vie des ministères, qu’il s’agisse de la gestion du parc de véhicules ou d’appels d’offres mieux négociés

Gisements gaziers
Athènes soutient « les droits souverains » de Chypre
Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a soutenu hier « les droits souverains » de Chypre à l’exploitation de ses gisements gaziers alors qu’Ankara avait mis en garde la veille les compagnies internationales contre d’éventuels projets gaziers au large de l’île. « La coopération entre la Grèce et Chypre (…) concerne évidemment le soutien à la République de Chypre dans l’exercice de ses droits souverains dans sa Zone économique exclusive (ZEE) », a souligné M. Tsipras lors d’un débat au Parlement
Chypre a lancé en 2016 un appel d’offres pour l’attribution des permis d’exploration de gaz et de pétrole offshore dans trois blocs de sa ZEE, et les groupes ENI, Total et Exxon Mobil figuraient parmi les entreprises intéressées
Lundi, le président turc Recep Tayyip Erdogan a mis en garde les compagnies internationales contre d’éventuels projets gaziers à Chypre, indiquant que ne pas respecter cette demande pourrait leur coûter « l’amitié de la Turquie ». Il laissait entendre que les liens que ces entreprises entretiennent avec la Turquie pourraient en pâtir

اضف رد