الرئيسية / أخبار الاقتصاد /
ÉCONOMIE : Brèves monde

ÉCONOMIE : Brèves monde

OLJ

11/04/2017

Iran

Rohani défend son bilan économique avant les élections
Le président iranien Hassan Rohani a défendu hier son bilan économique devant la presse, sans toutefois annoncer officiellement sa candidature pour l’élection présidentielle du 19 mai
M. Rohani, considéré comme un modéré, a rejeté les critiques des conservateurs sur les performances économiques de son mandat, soutenant que d’importants progrès avaient été réalisés dans les secteurs de l’agriculture, la santé, l’énergie, la couverture internet, notamment dans les villages et les banlieues pauvres. Il a également mis en valeur l’impact de l’accord nucléaire conclu en 2015 avec les grandes puissances qui a permis la levée de nombreuses sanctions internationales. « À tous les niveaux, les chiffres nous montrent que depuis (l’accord nucléaire), il y a davantage d’espace pour le progrès et le mouvement », a estimé le président

Ukraine
Démission de la présidente de la Banque centrale
La présidente de la Banque centrale d’Ukraine Valéria Gontareva, nommée il y a près de trois ans par les autorités pro-occidentales en pleine crise financière, a annoncé hier sa démission, estimant avoir réalisé les réformes nécessaires. « J’estime que ma mission est remplie. Les réformes ont été faites », a déclaré Mme Gontareva, lors d’une conférence de presse. Elle a précisé que son départ serait effectif au 10 mai.
Elle avait été nommée en juin 2014 à la tête de la Banque nationale par le président Porochenko, élu à l’issue du mouvement pro-européen du Maïdan. Elle était alors considérée comme une gestionnaire de crise alors que l’Ukraine traversait de graves difficultés financières aggravées par le conflit dans l’Est avec les séparatistes prorusses. La monnaie s’est effondrée, l’inflation s’est envolée et le pays a frôlé le défaut de paiement

Hydrocarbures
Oman va construire avec le Koweït une grande raffinerie
La compagnie pétrolière d’Oman a signé hier un contrat avec son homologue du Koweït pour construire une raffinerie d’un coût de 7 milliards de dollars dans le port de Duqm, dans le sud du sultanat. La raffinerie gérée par Oman Oil Company et Kuwait Petroleum International aura, une fois terminée en 2019, une capacité de 230 000 barils/jours, a annoncé le directeur général de la compagnie Omanaise Hilal al-Kharusi lors de la cérémonie de signature. Les deux partenaires apporteront chacun 35 % des fonds, dont le reste sera levé par des banques locales et internationales, a-t-il précisé

اضف رد