CULTURE Quatorze jours et huit envies

SÉLECTIONPar Edgar DAVIDIAN, Olivier GASNIER-DUPARC, Maya GHANDOUR HERT, Colette KHALAF, Gilles KHOURY et Zéna ZALZAL

OLJ
16/09/2017
Parce que, souvent, on a envie de sortir, mais pas forcément d’aller au restaurant, et parce que la nourriture intellectuelle est aussi importante que celle des bedons, voici huit rendez-vous testés, approuvés ou qui titillent notre curiosité. Ces deux semaines, la musique électro côtoie les ballades de la fratrie Stone et le folklore hellénique. On découvre également les secrets du lac LÉman et de l’œuvre de Marwan Rechmaoui, avant de (re)tomber devant le charme de deux Catherine.

 

BEAUX LIVRES
« METROPOLIS » / MARWAN RACHMAOUI

Metropolis est une monographie de l’artiste Marwan Rechmaoui parue aux éditions Kaph Books et qui décortique deux décades du travail de l’un des artistes libanais majeurs de la période postguerre. Le lancement de cet ouvrage aura lieu mercredi 20 septembre de 19h à 21h au musée Sursock, où sera également exposée l’installation Beirut caoutchouc. Dans cet ouvrage de 250 pages, des textes critiques s’associent à des illustrations ou des photos. Parmi les signatures, celles de Catherine David, Hans-Ulrich Obrist, Kaelen Wilson-Goldie, Waddah Charara… Rechmaoui s’inspire de l’histoire et de la géographie de Beyrouth, et ses œuvres portent souvent sur l’urbanisation et de la démographie sociale et comportementale. Il utilise des métaux industriels, comme le béton, le caoutchouc, le goudron et le verre, pour monter des œuvres à grande échelle (Beirut Caoutchouc, Burj el-Murr, immeuble Yacoubian).

 

DVD
« SAGE-FEMME » / MARTIN PROVOST

Catherine Deneuve et Catherine Frot sont la quintessence du film Sage-femme (sorti en DVD) de Martin Provost, à qui on doit aussi Violette, qui retrace le parcours tumultueux de Violette Leduc, l’auteure névropathe de La bâtarde, marrainée par Simone de Beauvoir.
Claire et Béatrice, que tout oppose, vont se retrouver en fin de vie pour la plus dissipée et flambeuse des deux, rattrapée par un cancer galopant. Frot la fourmi et Deneuve la cigale. Si la sage-femme est ahurie de retrouver l’ancienne maîtresse de son père lui tomber à nouveau sur la tête, elle ne lui tendra pas moins la main pour la secourir et la réconforter. Une comédie douce où la gravité affleure avec le sourire pour deux portraits de femmes différemment touchantes. Dialogues subtils, plans bien posés, performance dosée, situations intelligemment tirées de la vie moderne. Avec le plaisir aussi de revoir un peu Mylène Demongeot et d’entendre sa voix légèrement éraillée. Un bon moment de cinéma sur canapé…

ÉLECTRO
STEPHAN BODZIN / AHM

Beyrouth fait-elle désormais partie des trois capitales de la musique électronique avec Ibiza et Berlin? On veut bien le croire. Aux légendaires B018 et Gärten, s’est ajouté AHM (Beirut Waterfront, centre-ville) depuis le mois de juillet. Fans de Pink Floyd, le nom est pour vous. Fruit du cerveau bouillonnant de Jade, ex-Basement et toujours Grand Factory, AHM est un espace impressionnant qu’il faut découvrir devant le bar, regard vers le soleil levant au-dessus du DJ. Une fois sa beauté révélée, la musique fera son affaire. Les samedis sont dédiés à la techno, et l’endroit prend alors toute sa mesure, avec un son parfait et des jeux de lumière impressionnants. Le 23 septembre sera l’occasion d’y écouter en live Stephan Bodzin, valeur plus que sûre, et qui, à chaque fois qu’il vient à Beyrouth, prend autant de plaisir qu’il en donne.

 

ROMAN
« SUMMER » / MONICA SABOLO

Ni le ciel brumeux de cette mi-septembre ni la rentrée des écoles n’ont encore réussi à dissiper cet arrière-goût d’été qui résiste dans l’olfactif et le gustatif, entre les effluves de monoi et de pastèque fraîche. Envie donc de pérenniser un peu plus ce mood et de plonger dans les eaux apparemment calmes de Summer, le roman de Monica Sabolo ? Sorti fin août, il fait partie du cortège des titres en lice pour plusieurs prix littéraires, dont la première sélection du Goncourt.
Oui, mais voilà. Ne surtout pas se fier au titre. Au milieu de ces pages hantées de souvenirs, de fantômes, de parfums, de sourires et d’absence, tourbillonnent les lourds secrets d’une bourgeoisie clinquante et les mirages d’une jeunesse dorée. Un summer d’enfer, en somme.

EXPOSITION
MAISON ET OBJETS / BEIRUT DESIGN FAIR

Très attendue par les aficionados de décoration contemporaine et de beaux objets, la toute première édition du Beirut Design Fair (à ne pas confondre avec la Beirut Design Week) ouvrira ses portes aux visiteurs du 20 au 24 septembre au BIEL.
Parmi les 44 exposants qui présenteront les créations d’une centaine de designers, locaux et internationaux, le célébrissime salon parisien lanceur de tendances Maison et objets vient, annonce-t-on, « à la rencontre de la communauté du design et de l’art de vivre au Liban ». Voilà une nouvelle qui fera très plaisir à ceux qui rêvaient d’en arpenter les allées… Sinon, parmi les « nouvelles stars » que l’on pourrait croiser au BIEL figurent la designer et architecte India Mahdavi, l’architecte et directrice artistique libano-française Aline Asmar d’Amman, qui font partie du comité de sélection du BDF.

 

CONCERT
ALKISITIS PROTOPSALTI / MUSICHALL WATERFRONT

De sa voix à la fois ferme et tendre, Alkisitis Protopsalti nous fait voyager et rêver… dans un programme musical aux parfums helléniques. Née à Alexandrie, en Égypte, elle revient en Grèce en 1962, suite à des problèmes d’ordre politique, et commence à chanter à l’âge de 18 ans. L’interprète chevronnée de reggae-pop et de greek-pop deviendra vice-ministre du Tourisme en 2015. Des tournées nombreuses jusqu’au Liban, enfin, où accompagnée de ses musiciens, elle présentera ses meilleurs tubes créés au cours de ces 42 ans de carrière, teintés de rock. Notamment des titres signés Mikis Theodorakis et Manos Hadjidakis, mais aussi d’autres compositions de Dimos Moutsis et Goran Bregovic. À 21h.

 

CD
ANGUS & JULIA STONE / « SNOW »

Ils traversaient, depuis quelques années, une période de froid. Qui aurait cru qu’Angus et Julia Stone allaient à nouveau tomber dans les bras l’un de l’autre? Cette réconciliation a pourtant eu lieu, orchestrée par le producteur américain Rick Rubin. Et elle imprègne visiblement le tendre Snow, qui pourrait être qualifié de disque familial dans la mesure où il a été écrit à quatre mains, un rien féerique, et se cristallise autour d’un orgue des 60’s chiné par le frère et la sœur Stone. Cela dit, il ne faut pas se fier au titre glacial, car cet album aigre-doux prolonge les amours d’été, ou sinon, se fait cocon idéal, ouaté et mélancolique, pour affronter l’hiver.

 

CINÉMA
SALLE MONTAIGNE / PREMIERS PLANS

Au cinéma Montaigne, une série de projections sélectionnée par le Festival Premiers plans d’Angers en présence de son programmateur Thibaut Bracq, du lundi 18 au mercredi 20 septembre.
Révéler les nouveaux réalisateurs européens, tel est l’enjeu du Festival Premiers plans d’Angers qui propose chaque année une sélection officielle d’une centaine de premières œuvres. Les jeunes cinéastes européens invités à Angers présentent ainsi leurs premiers films au public, aux professionnels et à la presse. Lesquels sont projetés dans six sections compétitives et récompensés par des prix décernés par les jurys et le public : courts et longs-métrages français et européens, films d’écoles européens, plans animés. A ne pas rater surtout le mercredi 20, à 19h30, La Belle vie de Jean Denizot.

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*