الرئيسية / أضواء على /
CULTURE : Les natures mortes de Samir Tabet, un genre très vivant

CULTURE : Les natures mortes de Samir Tabet, un genre très vivant

Une nature morte à l’huile de Samir Tabet.×

EXPOSITION

À la galerie Chériff Tabet*, le fils expose le père. Avec une cinquantaine d’œuvres autour du thème de la nature morte, outre fruits, objets ou instruments scientifiques, Samir Tabet y décline le motif de l’œuf, la forme parfaite à ses yeux. Une rencontre d’abord artistique, mais surtout humaine face à tant d’humilité et d’élégance.Danny MALLAT | OLJ01/05/201968

Il est de ces personnes merveilleuses qui vous font croire au miracle de la vie. Le miracle d’avoir 96 ans, de conserver une joie de vivre, une légèreté dans la démarche, un humour en autodérision et surtout un regard de petit garçon… en baskets. Quand il parle, Samir Tabet a le talent de mettre en relief l’essentiel des choses de la vie et de sa passion, avec une espèce de sagesse et d’élégante simplicité. Il apparaît comme un homme vif et chaleureux, tout en conservant une part de mystère. C’est un homme qui a donné tout son talent, toute sa force, toute sa drôlerie, toute son affection à cette passion et qui a toujours été si heureux de la mettre à l’œuvre.

« Le dessin a toujours fait partie de ma vie », affirme Tabet. Né au Caire, ses premières émotions artistiques remontent à très loin, mais il ne se qualifie ni de peintre ni d’artiste, mais de simple artisan qui s’amuse depuis bien longtemps. Après une carrière scientifique (professeur de chimie durant 33 ans) et administrative, il s’adonnera entièrement à sa passion et exposera à partir de 1987 plus d’une dizaine de fois. Il dédie son exposition Sérénité des objets à son épouse Yvette et fait le choix de déverser toutes les recettes aux associations Assameh Birth and Beyond et The Lebanese Society for the Blind and the Deaf.

(Pour mémoire : Samir Tabet : Je peux dire que j’ai travaillé sur le portrait officiel de la reine d’Angleterre)

Causerie picturale
Une nature morte est une peinture ou photographie représentant des choses (comme des fruits, des fleurs, des vases, etc.) ou des animaux inanimés. C’est un des genres ou thème de peinture très traditionnel. Sauf que les natures mortes de Samir Tabet sont un hymne à la vie et n’ont rien d’inanimé, tout comme son regard perçant bleuté et amusé quand il parle de ses œuvres.Face à la toile Assiettes et poires, il est impossible de ne pas entrevoir une conversation coquine entre les deux poires de droite, comme une forme de confidence partagée pendant que la troisième est mise de côté. On ne peut pas raconter ses secrets à tout le monde. Le défilé de clémentines renvoie à une procession d’élèves en sortie de classe, la toile intitulée Nature morte peut-être un clin d’œil à un déjeuner de fiançailles avec les deux amoureux au centre, quant aux Poires pendues, celle restée au sol semble sommer les deux autres de descendre à terre.

Un monde merveilleux se déploie sous sa palette. Avec de simples agrumes, fruits et objets, Samir Tabet cherche à raconter les histoires simples de la vie. Sans oublier l’importance de l’œuf comme représentation de la puissance créatrice de la lumière. « Sa forme, sa texture et sa couleur m’attirent depuis toujours, avoue le peintre, comme un principe d’organisation et de vie, elle n’est pas un cercle monotone, ni une ellipse ordinaire, mais une forme sublime, mi-cercle, mi-ovale, elle est un principe et une source d’inspiration pour moi depuis toujours. »

Dans une modestie du matériau – Samir Tabet ne travaille qu’à l’huile –, l’artiste/artisan réussit à élaborer une œuvre loin du tumulte de la vie tout en silence et discrétion. Elle reste cependant enracinée dans un rapport au plan et à la perspective, dans une sorte de souci du détail et de la lumière, et joue sur trois regards : la matérialité de l’objet, l’illusion et la magie, et le fait de les marier.

*Galerie Chériff Tabet

« Sérénité des objets » de Samir Tabet,

jusqu’au 9 mai.

اضف رد