Yémen : l’ex-président Saleh est mort, tué par des rebelles houthistes

L’ancien dirigeant yéménite a été tué dans des combats entre ses troupes et des miliciens chiites. Les deux parties ont rompu leur alliance le 2 décembre.

Le Monde.fr avec AFP et Reuters |  • Mis à jour le 

FILE PHOTO: Yemen’s former President Ali Abdullah Saleh attends a ceremony marking the 30th anniversary of the establishment of the General People’s Congress party, which he is leading, in Sanaa September 3, 2012. REUTERS/Khaled Abdullah/File Photo

L’ancien président yéménite Ali Abdallah Saleh a été tué par des rebelles houthistes, a fait savoir Faïka Al-Sayyed, une dirigeante de son parti, le Congrès général du peuple (CGP), lundi 4 décembre, confirmant l’annonce faite plus tôt sur la station de radio des miliciens chiites houthistes. Selon la chaîne saoudienne Al Arabia, M. Saleh a été tué à Sanaa lors de combats entre ses troupes et des miliciens houthistes.

Le chef des rebelles houthistes, Abdul-Malek Al-Houthi, a confirmé que ses forces l’avaient tué en raison de sa « trahison ». Sans mentionner le nom de l’ancien président, il a affirmé qu’il avait connaissance de ses contacts avec la coalition, sous commandement saoudien, et de ses efforts menés à l’encontre des houthistes. Il a précisé l’avoir mis en garde à plusieurs reprises. « C’est une défaite historique pour les forces de la coalition », a-t-il ajouté.

Des photos et des vidéos impossibles à authentifier circulaient lundi sur les réseaux sociaux, montrant un corps ressemblant à celui de M. Saleh. ……

Lire la suite

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*