SPORT : Entrée en matière réussie pour le Liban qui domine la Corée

 

Une phase de la rencontre ayant opposé hier le Liban à la Corée du Sud.

BASKET-BALL – COUPE D’ASIE DES NATIONS
Tony Hayek | OLJ09/08/2017 | 00h00

L’équipe nationale de basket-ball a réalisé une excellente entame dans la Coupe d’Asie des nations que le Liban organise jusqu’au 20 août sur ses terres.
Emmenés par un Waël Arakji au firmament de sa forme, les Libanais ont réussi à surmonter le premier obstacle placé sur leur chemin en s’imposant par 72 points contre 66 face à la Corée du Sud, dans le cadre du groupe C, et sont désormais idéalement placés en vue de la qualification pour les quarts de finale, ou du moins pour les rencontres de barrages réservées aux équipes classées aux deuxième et troisième places du classement de chaque groupe.
La journée d’hier avait débuté par le match d’ouverture, comptant également pour le groupe C, opposant le Kazakhstan à la Nouvelle-Zélande, cette dernière constituant avec l’Australie une des curiosités de cette Coupe d’Asie à laquelle les deux pays y participent pour la première fois, étant donné qu’ils appartiennent à l’Océanie, mais une dérogation spéciale fait qu’ils sont désormais rattachés sportivement à l’Asie, ce qui leur permet de participer aux compétitions propres à ce continent.
La Nouvelle-Zélande remportait le match facilement par 70 points à 49, malgré une équipe bis contenant beaucoup de jeunes joueurs, choisis pour disputer cette compétition par l’entraîneur Paul Henare.
Dans le groupe D dont les deux matches de la première journée se disputaient également hier, l’Australie, demi-finaliste lors des derniers Jeux olympiques de Rio de 2016, a battu sans trop de peine (84-68) une sélection japonaise combative et généreuse, mais qui n’a finalement pas fait le poids face aux expérimentés australiens.
Enfin, Taipeh a créé la (petite) surprise de cette journée inaugurale en terrassant Hong Kong (77-62) à l’issue d’une rencontre hachée par un nombre incalculable de fautes commises par les joueurs présents sur le terrain.

Gradins vides
Les deux équipes n’ont pas laissé un souvenir impérissable aux rares spectateurs présents, et ne devraient de toute façon pas faire long feu dans cette compétition au vu du faible niveau technique et tactique affiché hier.
Le seul couac enregistré lors de la première journée de cette Coupe d’Asie est à mettre au compte de la très faible affluence des spectateurs présents au stade Nouhad Nawfal, y compris pendant le match de la sélection libanaise pour lequel les gradins étaient toujours assez clairsemés, malgré la présence du président de la République, venu encourager l’équipe nationale.
Un scénario déjà vu lors de la Coupe d’Asie des nations de football que le Liban avait organisée en l’an 2000, ou plus récemment encore pendant les Jeux de la Francophonie, deux événements mondiaux qui n’avaient malheureusement pas attiré les foules, obligeant même les organisateurs à ouvrir gratuitement les portes des stades aux spectateurs et supporteurs, qui ne s’étaient pas plus déplacés pour autant…

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*