Mahdi Amel, Gramsci du monde arabe

 


Avec L’Homme aux sandales de feu, Evelyne Hamdan produit un éloge à l’amour, à la liberté et à l’engagement politique de Hassan Hamdan (Mahdi Amel).

PORTRAITL’ouvrage d’Evelyne Hamdan, L’Homme aux sandales de feu, est un éloge à l’amour, à la vie, à la liberté, à la pensée, à l’engagement politique et aux luttes qu’a menées son compagnon, l’intellectuel marxiste Hassan Hamdan, assassiné à Beyrouth un 18 mai 1987.

Ziad MAJED | L’Orient Littéraire
11/02/2018

L’auteure reconstitue tout au long de son texte sa propre mémoire qui est aussi l’histoire de Mahdi de 1958 à 1987. Elle restitue l’univers dense et riche qu’ils ont créé et partagé, dans son quotidien familial-social comme culturel, et dans les différents lieux et contextes qui l’ont marqué.

Elle évoque pour expliquer le choix du titre de son livre Empédocle, Rimbaud, Kateb Yassin et Ho Chi Minh, figures parmi les nombreuses qui ont marqué Mahdi Amel « et dont les voix soufflent au cœur de sa quête, ses questions, ses aspirations ».

Professeur universitaire dévoué à ses étudiants, écrivain, militant (puis membre du comité central) du parti communiste libanais, poète (il a publié deux recueils), père, époux et ami, Mahdi Amel vit intensément ses années beyrouthines…..

BIBLIOGRAPHIE
L’Homme aux sandales de feu « Mahdi Amel » d’Evelyne Hamdan, Dar Al-Farabi, 2018, 1022 p.

lire la suite

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*