LIBAN : Un « message » musclé pour torpiller l’ouverture et la tolérance d’un cheikh sunnite

Le juge Mohammad Nokkari sanctionné pour son ouverture et sa tolérance religieuse

DIALOGUE INTERRELIGIEUX
Des individus lancent une grenade sur des voitures appartenant au juge Nokkari.

Jeanine JALKH | OLJ27/12/2017

Ce n’est pas un simple fait divers et banal comme on en témoigne au quotidien. Les grenades lancées à l’aube du jour de Noël contre les deux véhicules du cheikh Mohammad Nokkari, juge des tribunaux chériés sunnites et ancien directeur général de Dar el-Fatwa, constituent une offensive contre la coexistence islamo-chrétienne que ce dignitaire sunnite n’a cessé de prôner au cours de sa longue carrière. Connu pour son engagement fiévreux en faveur du dialogue des religions et ses initiatives courageuses en ce sens, le juge chérié n’hésite pas à effectuer le lien entre son approche libérale et l’agression dont il a été victime. Celle-ci a eu lieu devant son domicile à Aramoun à 3 heures du matin et s’est soldée par des dégâts matériels.

Vivement critiqué par l’ancien mufti de la République, cheikh Mohammad Kabbani….

Lire la suite

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*