LIBAN :« Li Baladi », un mouvement politique est né

 

LÉGISLATIVESAvec les législatives pour premier objectif, la nouvelle plateforme née de la société civile veut bâtir un État qui répond aux besoins des citoyens.

18/01/2018

Il y avait foule hier soir au Zoukak Studio, dans le quartier de la Quarantaine, pour le lancement non officiel de la nouvelle plateforme politique « Li Baladi » (Pour mon pays). Une foule jeune et mixte, à l’image des fondateurs du regroupement, 30 à 40 ans environ, mus par le désir de changer les choses avec méthode toutefois, de porter la voix du peuple au Parlement, afin que ce dernier se penche en retour sur les causes citoyennes et les problèmes des Libanais.

Égalité des genres
C’est en prévision des prochaines législatives, prévues le 6 mai prochain, que « Li Baladi » a pris son départ, ce 17 janvier 2018. Et présenté à ses nombreux invités et amis son plan d’action, ses objectifs, sa raison d’être et quelques-uns de ses fondateurs. Issus principalement du mouvement Beyrouth Madinati (qui a décidé de ne pas se présenter aux législatives), mais aussi de la société civile, ses membres, « une cinquantaine » déjà selon un de ses fondateurs, Marc Geara, préparent depuis des mois l’échéance électorale. La proportionnelle les y invite. Et ils comptent bien désormais faire pencher la balance. En tant que listes, non pas en tant qu’individus, formées à égalité d’hommes et de femmes ayant les capacités nécessaires. À Beyrouth essentiellement, dans ses deux circonscriptions…….


Lire la suite

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*