LIBAN : L’enfer des prisons d’Assad porté à l’écran

 

L’affiche du film.
DROITS DE L’HOMMEFormés par Aloïs Brunner, « le nazi de Damas », les services de sécurité du régime syrien ont fait disparaître quelque 200 000 personnes. L’histoire d’ex-détenus libanais dans les geôles syriennes a été évoquée vendredi lors de la projection du documentaire « Tadmor » à l’Université Saint-Joseph.

30/10/2017
Prononcer son nom suffit à provoquer l’effroi en Syrie. Tadmor (Palmyre, en français), la prison du désert, a longtemps été réputée pour être le lieu où les sévices les plus extrêmes étaient infligés aux détenus. Selon un rapport d’Amnesty International publié en 2001, « la prison de Tadmor semble avoir été conçue pour infliger aux détenus des souffrances et une humiliation maximales ». Détruite partiellement par l’organisation État islamique en 2015, elle fut construite en 1920 sous le mandat français.

À l’occasion du lancement du master arabe en démocratie et droits de l’homme (ArMA), l’Université Saint-Joseph a choisi de projeter le film documentaire Tadmor pour clôturer la journée d’inauguration. En présence des réalisateurs Monika Borgmann et Lokman Slim…..

Lire la suite

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*