LIBAN : Le Hezbollah qui se considère « victorieux » ne va pas faire de concessions

 

ÉCLAIRAGE

21/11/2017

Après le durcissement de ton de la Ligue arabe, qui a de nouveau classé le Hezbollah dans la catégorie des organisations terroristes, dans le communiqué final de la conférence ministérielle extraordinaire de dimanche, et qui l’a accusé de déstabiliser la région suivant un agenda iranien, les milieux politiques libanais ont eu la certitude que le Liban s’apprête à entrer dans une longue crise politique contre laquelle le président de la Chambre, Nabih Berry, avait mis en garde.

Nabih Berry ne croyait pas si bien dire lorsque, commentant le départ du Premier ministre démissionnaire, Saad Hariri, de Riyad pour la France, il avait affirmé que « la crise de Hariri est terminée, mais nous sommes sur le point d’entrer dans une autre, politique ». Les prémices de cette crise politique ont commencé à se manifester avec l’attachement du Hezbollah à ses positions de base, alors que Saad Hariri se prépare à regagner Beyrouth dans les prochaines quarante-huit heures pour plaider avec ses partenaires au sein du gouvernement en faveur d’une application stricte de la politique de distanciation, conformément aux vœux des États arabes et occidentaux…..

Lire la suite

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*