LIBAN : Hariri a-t-il les moyens de sa politique

 

 


Saad Hariri s’exprimant, samedi, à la Maison du centre. Photo ANI

DISTANCIATION« Michel Aoun et Nabih Berry en sont également responsables », estime Moustapha Allouche.

18/12/2017

Depuis l’adoption, le 5 décembre, par le gouvernement du communiqué dans lequel il affirmait son attachement à la politique de distanciation du Liban par rapport aux conflits des axes régionaux, le Premier ministre Saad Hariri ne cesse d’affirmer qu’il garantira « personnellement » la mise en application de cette politique. Des messages politiques clairs qui semblent s’adresser au Hezbollah. D’autant que celui-ci n’a pas manqué de violer la déclaration de Baabda (qui stipule de tenir le Liban à l’écart des conflits des axes), en prenant part à la guerre en Syrie depuis 2013.

Samedi, M. Hariri est revenu à la charge, déclarant que tous ceux qui ne respecteraient pas le principe de distanciation du Liban par rapport aux conflits régionaux auront un problème avec lui « personnellement ». « J’effectue personnellement et quotidiennement le suivi de l’application du principe de distanciation adopté par le gouvernement…..

Lire la suite

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*