LIBAN : Erasmus+ organise sa journée nationale d’information sous les meilleurs auspices

Photo de groupe avec Marwan Hamadé. Photo Erasmus+
UNIVERSITÉSLe programme d’échange de l’Union européenne revêt une importance particulière pour les institutions de l’enseignement supérieur.

A.F. | OLJ
06/10/2017

La Journée d’information nationale annuelle du comité Erasmus+ pour le Liban s’est déroulée hier au ministère de l’Éducation. Lors de l’ouverture de l’événement, la chef de la Délégation de l’UE au Liban Christina Lassen a tout d’abord tenu à se féliciter des trente ans de succès du programme, permettant l’échange d’étudiants entre les universités du monde entier. Cette journée annuelle s’est tenue sous le patronage de Marwan Hamadé, ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. Celui-ci a souligné les retombées positives d’Erasmus+ pour le Liban. « Le programme a joué un rôle important dans le renforcement des capacités humaines et physiques au sein des institutions de l’enseignement supérieur. Il leur a permis de travailler en étroite collaboration », a-t-il déclaré. Le ministre a également ajouté qu’Erasmus+ « a généré une multitude d’idées et de projets communs qui ont grandement contribué à l’établissement d’un cadre unifié pour l’enseignement supérieur au Liban ».
Dans une salle comble, les recteurs, doyens, directeurs et membres du personnel des institutions libanaises de l’enseignement supérieur ont participé à cette journée, ainsi que divers partenaires économiques issus des milieux professionnels.
Dans son allocution, la chef de la Délégation européenne a également appelé le Liban à accroître son niveau d’attractivité, au regard d’une légère diminution concernant le nombre d’accords et de projets signés l’an dernier entre les universités libanaises et leurs consoeurs européennes. Des opportunités supplémentaires de l’UE pour les établissements d’enseignement supérieur et les individus ont également été présentées lors de l’événement. En outre, le responsable du bureau national d’Erasmus+ au Liban, Aref Alsoufi, a énuméré les principaux souhaits de l’organisme européen au pays du Cèdre, en mettant l’accent sur un renforcement de la coopération avec les pays asiatiques et en appelant le Liban a réaliser des accords académiques nationaux et interrégionaux. M. Alsoufi a aussi appelé à la rigueur face aux critères d’éligibilité concernant les projets soumis auprès du comité.

Enrichissement à tous les niveaux
À cette occasion, le bureau national Erasmus+ au Liban a publié ses statistiques concernant les initiatives de mobilité et d’échanges académiques. Durant les années 2016-2018, l’organisme a approuvé 1 736 mobilités de personnels et d’étudiants, 1 228 du Liban vers l’Europe et 508 de l’Europe vers le Liban. En outre, le module Jean Monnet a été sélectionné pour la première fois au Liban depuis 2007. Ce projet comprend un module d’enseignement sur les enjeux des relations entre l’Europe et le Moyen-Orient.
Rappelons que le programme Erasmus+ actuel vise à soutenir des actions dans les domaines de l’enseignement, de la formation, de la jeunesse et du sport pour la période 2014-2020. Il vise à donner aux étudiants, au personnel et d’une manière générale aux jeunes de moins de 30 ans la possibilité de séjourner à l’étranger pour renforcer leurs compétences et accroître leur employabilité.
Enfin, au niveau du calendrier, les dates limites pour soumettre les divers projets et partenariats élaborés par les institutions universitaires ont toutes été fixées à février 2018. La conférence de ce jeudi 5 octobre intervenait plus tôt que les années précédentes, et ce afin d’allouer un laps de temps supplémentaire pour l’élaboration des projets. Toutes les dispositions détaillées sont consultables sur le site www.erasmusplus-lebanon.org

 

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*