LIBAN Beyrouth, au fil des destructions et relookings

 

PATRIMOINE

Comme un acte militant, l’exposition Métamorphoses d’une ville : Beyrouth 1870-1995 a choisi de se poser au cœur d’un magnifique bâtiment du début du XXe siècle : Beyt Amir, rue d’Amérique, à Clemenceau.

17/01/2018

 

Des panoramiques font le parallèle entre hier et aujourd’hui, retracent les moments forts de l’histoire urbanistique de Beyrouth, et huit photographes, peintres, illustrateurs, urbanistes, architectes, vidéaste et sculpteur livrent leurs regards sur les mutations vécues par la ville. « Provisoire-Métamorphoses d’une ville : Beyrouth 1870- 1995 » est une exposition à voir absolument.

Un magnifique panorama de Beyrouth, saisi en 1870 par Félix Bonfils, montre une ville bordée par la mer, où « les quartiers de Gemmayzé et de Mar Mikhael avaient les pieds dans l’eau », comme le souligne dans le catalogue l’architecte-urbaniste et membre de Save Beirut Heritage Antoine Atallah. À cette époque, les murailles de la ville arabe n’existaient plus, mais les deux citadelles édifiées par les croisés étaient encore debout, et la ville intra-muros affichait toujours ses souks et habitations aux toits plats, couronnés de créneaux.

Sur le panoramique d’André Terzis et fils, daté de 1910, la destruction des citadelles témoigne à elle seule des changements qui marquent le paysage. Le port est déjà doté d’une jetée et de grands quais. Les tuiles importées de Marseille s’introduisent dans le vieux Beyrouth, de plus en plus en plus peuplé, et coiffent les maisons qui grignotent les collines agricoles et boisées d’Achrafieh et de Ras Beyrouth, où de nouveaux quartiers voient le jour…….

Lire la suite

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*