Les chrétiens sont-ils prêts à revenir en Irak

 


Une messe à Qaraqosh. Photo AFP

ÉCLAIRAGEMalgré la fin du califat, toutes les conditions ne sont pas encore réunies pour la réconciliation des communautés en Irak.

19/12/2017

Alors que Bagdad a célébré il y a quelques jours sa victoire contre l’État islamique (EI), après avoir récupéré les territoires soumis au joug du « califat », la question du retour des populations déplacées se pose aujourd’hui avec acuité, notamment pour les chrétiens d’Irak. C’est dans ce contexte que Mgr Bachar Warda, évêque d’Erbil, s’est récemment rendu à Washington. Le représentant de l’Église catholique chaldéenne dans la région autonome du Kurdistan irakien a une nouvelle fois plaidé la cause des chrétiens d’Orient, victimes de persécutions par les jihadistes de l’EI lors de leurs conquêtes en Irak. « La victoire contre le groupe État islamique en Irak devrait permettre d’accélérer en 2018 le retour des déplacés chrétiens persécutés par les jihadistes, à condition d’accroître l’aide pour reconstruire leurs villages », déclare l’homme d’Église. Depuis plusieurs années, il envoie des messages de paix et appelle les fidèles à rester dans la région et à cohabiter avec les communautés musulmanes plutôt que de partir. « Tout ce que je fais est un message pour leur dire de rester ! Je crois, je suis sûr même, qu’il y a un avenir ici pour les chrétiens d’Irak et que cet avenir sera meilleur qu’aujourd’hui », déclarait-il en 2015. Le message de l’Église est clair : il faut que les réfugiés, où qu’ils soient, puissent retourner chez eux. « J’espère que les chaldéens et les autres réfugiés vont retourner chez eux. Même si certains ne le veulent pas, nous faisons tout notre possible pour qu’ils le fassent car c’est notre devoir de le faire », précise à L’Orient-Le Jour Mgr Michel Kassarji, évêque chaldéen de Beyrouth……..
Lire la suite

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*