Le culte de l’inachevé

L’ÉDITORIAL
Issa GORAIEB | OLJ28/10/2017

Le Liban plusieurs fois millénaire serait-il en réalité une patrie provisoire comme le prétendent de malveillants voisins, comme s’en alarment aussi les esprits chagrins ? Les centaines de milliers de réfugiés de Palestine vivant sur son sol depuis plusieurs générations, et qui jouissent dans leurs camps d’une large autonomie armée, assurent ne voir dans notre pays qu’un lieu d’asile et de passage, en attendant un fort hypothétique retour dans leurs foyers d’origine. C’est le même discours que tiennent le million de réfugiés syriens, dont une partie se comporte néanmoins comme en terrain conquis.

Mais qu’en est-il des Libanais eux-mêmes…..
Lire la suite

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*