L’art libanais fait le globe-trotter

Lena Kelekian à la Biennale d’art de Beijing.

QUELQU’UN M’A DIT
Dita Von Bliss | OLJ31/10/2017

Les Italiens, rue Pasteur
On ne vend pas. On expose uniquement, pour le bonheur des yeux. Depuis samedi, Simone Kosremelli s’enivre de Prosecco et… de bijoux. Son espace Dahab, à la rue Pasteur, accueille douze architectes, designers-mobilier et sculpteurs italiens, tous piégés par l’or et l’argent, qu’ils façonnent avec panache. Avec des fils d’argent, Bice Derrico tricote des cravates et des bagues comme d’autres travaillent la dentelle. Passionné de la sculpture du verre de Murano, Angelo Rinaldi, un des artistes chouchous des Instituts culturels italiens qui le promènent à travers le monde, exhibe ses « torses » (broches en or), où le sexe de l’homme et le mamelon de la femme sont ornés de perles blanches. Qui dit que les
piercings ne sont pas sexy !……

Lire la suite

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*