IDÉES : « Guerre des axes » au Liban : L’alternative citoyenne doit sortir du silence !

Une activiste tentant de bloquer la route à Dora pour protester contre la gestion des déchets en mars 2017. Marwan Tahtah/AFP

« GUERRE DES AXES »
Ayman MHANNA | OLJ11/11/2017

Une nouvelle crise politique au Liban ? Certains diront « on en a vu d’autres ». Mais la démission de Saad Hariri et les conditions dans lesquelles elle s’est effectuée ne permettent plus le « business as usual » qui a marqué le comportement des Libanais après chaque soubresaut politique.

Si depuis l’été 2015 les questions de gouvernance, de services publics et de lutte contre la corruption avaient occupé une place importante dans les débats entre les Libanais, le 4 novembre dernier a marqué le retour des axes régionaux et des ingérences étrangères au centre du jeu. La crise des déchets et les élections municipales de 2016 ont permis l’émergence de nouvelles forces politiques issues de la société civile. Celles-ci ont basé leur discours sur l’idée que la division entre le 8 et le 14 Mars ne reflète plus la réalité, d’autant que les partis appartenant à ces alliances siègent ensemble au Conseil des ministres et se partagent les ressources et les contrats publics. La vraie division selon les groupes indépendants est entre les « corrompus » au pouvoir et ceux qui représentent une alternative citoyenne, intègre et non confessionnelle. Sur cette base se profilent de nombreuses initiatives pour des candidatures alternatives face aux partis traditionnels……

Lire la suite

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*