Hammana, quand culture rime avec nature…

08/09/2017
Et pourquoi ne pas passer ce week-end à Hammana ? Ce village adossé au pied du mont Kneissé n’est qu’à une trentaine de kilomètres de Beyrouth. Pour y accéder de la capitale, on prend la route Aley-Bhamdoun-Sofar-Mdeirej-Hammana. Venant du Metn, c’est en suivant l’itinéraire Dhour Choueir-Boulogne-Mtein-Bzebdine-Kornayel-Hammana. On peut également y arriver facilement à partir de la Békaa.

Entouré de montagnes et de hautes falaises, Hammana se blottit dans une vallée en forme de théâtre naturel. Riche en eau, le village profite de sources naturelles qui se jettent du haut de la montagne en formant d’impressionnantes cascades, appelées chaghour. Le village se trouve à une altitude de 1 150 mètres en moyenne. Son climat doux et sec est idéal pour y passer la saison estivale et échapper à la chaleur étouffante de la ville et du littoral. À l’instar de ses voisins, Sofar ou Bhamdoun, on vient à Hammana pour profiter d’une nature clémente, mais aussi et surtout pour visiter un village dont les habitants sont accueillants et généreux. En outre, la localité propose un grand nombre d’activités touristiques, sportives et culturelles capables d’attirer un large éventail de visiteurs.

On peut d’abord visiter le village en faisant le tour à pied ou à vélo. La promenade commence par la place du village où trône le buste de Ma Hayde. Ma Hayde est le nom chinois du docteur Georges Hatem qui fut le médecin personnel de Mao Tsé-Toung. Et avant de se diriger à travers le vieux souk vers le « midane du Haouz », on tombera sur une petite place flanquée d’une fontaine datant de 1923, appelée Brahimiyeh, en référence à Brahim Bacha.

Maison de Lamartine
Une escale est indispensable pour visiter un peu plus loin la maison de Lamartine. C’est dans cette ancienne demeure des mouqaddamine druzes, les Mezher, un palais vieux de plus de 700 ans, surplombant majestueusement la vallée de Hammana, que le célèbre écrivain français a séjourné lors de son passage dans le village. Les propriétaires actuels, présents durant les week-ends, ouvrent les portes du palais aux visiteurs pour découvrir ce petit joyau historique et architectural.
Le tour peut se poursuivre entre les vieilles maisons de Hammana, cachées derrière de petits jardins fleuris, ses ruelles ombragées par les bougainvilliers ou les pins parasols. Sans oublier de visiter les différentes églises dont certaines sont très anciennes, comme Saint-Romanos, Saint-Jean et bien d’autres. Mais aussi les anciennes magnaneries, d’impressionnants bâtiments qui ont été conservés, transformés en école ou couvent comme celui du Bon Pasteur, pour se rappeler qu’au début du XXe siècle, le village était un centre important de production de soie.

La visite peut se terminer par une petite pause dans le jardin public du village, un agréable espace vert situé au pied de la bibliothèque municipale qui rassemble pas moins de 13 000 livres. On peut choisir un livre de la bibliothèque et venir le lire sur un banc public sous les feuillages des arbres. Le jardin public comprend également une aire de jeux pour les petits.
La culture a d’ailleurs une place spéciale à Hammana. Juste à côté du jardin se trouve le flambant neuf Hammana Artist House, un mélange de résidence et d’atelier d’artistes d’une part et un endroit où viendraient se produire des artistes libanais et étrangers d’autre part. L’idée du Hammana Artist House est de sortir du concept des festivals florissant durant l’été et d’avoir des activités permanentes de qualité tout au long de l’année, été comme hiver.

Festival de trictrac
Ce soir, Hammana recevra en outre le festival annuel de trictrac, dans sa 14e édition. Des joueurs viendront de toutes les régions du Liban, de Beyrouth, du Kesrouan, du Barouk, pour participer à ce jeu qui vise, selon Fouad el-Hakim, un des organisateurs, « à promouvoir la convivialité entre les villages libanais ». Le festival commencera vers 20 heures et devrait se terminer tard dans la nuit.
Pour les amateurs d’activités sportives dans la nature, deux choix se présentent aux visiteurs. D’abord les randonnées, avec plusieurs niveaux de difficulté, allant de 3 km à 25 km. Les marcheurs apprécieront les montagnes entourant Hammana, avec ses sources d’eau fraîche, ses forêts de cèdres, tout en découvrant plusieurs espèces animales, sans oublier les ruines romaines et également les fossiles.

La seconde activité sportive est le canyoning, qu’on trouve uniquement à Hammana et Jezzine. C’est un sport extrême où l’on parcourt un kilomètre dans une eau glacée, en descendant trois chutes d’eau, dont la plus haute est de 30 mètres. Toutefois, pour ces activités, il faut réserver à l’avance en prenant contact avec la municipalité (05/530049 – 71/430589). Le prix par personne se situe entre 20 000 LL pour le hiking et 30 000 LL par personne pour le canyoning.

Pour manger, il existe plusieurs restaurants orientaux et des cafés, qu’ils soient dans le vieux souk, près des fameux chaghours, ou qui dominent le village avec une vue impressionnante.
Enfin, pour ceux qui veulent passer la nuit à Hammana, il y a le Hammana Plaza au sein du village et le Valley View Hotel sur les hauteurs.

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*