Gustave Eiffel : le magicien de la construction métallique

Le Figaro.fr
Par  
Publié 

Gustave Eiffel : le magicien de la construction métallique
01/07
La gare de Budapest. Construite en 1875 cette gare était à l’époque la première au monde où l’on utilisait le métal dans une façade sans la recouvrir de pierres. Avec sa grande halle en métal c’est l’une des grandes constructions de Gustave Eiffel.
Licence C.C.

EN IMAGES – À l’occasion de l’anniversaire de naissance de l’illustre ingénieur Gustave Eiffel, né le 15 décembre 1832, retour sur quelques-unes de ses emblématiques constructions.

Les Sables d’Olonne (Vendee) : le casino et la terrasse, carte postale, 1908 — Les Sables d’Olonne (Vendee, France) : the casino, postcard, 1908

Gustave Eiffel : le magicien de la construction métallique
02/07
Edifié d’après les plans de Gustave Eiffel et financé par la Compagnie des Chemins de fer de la Vendée, le Grand Casino des Sables d’Olonne est inauguré le 1er juillet 1876. Le bâtiment combine habilement le fer et le verre. Joyaux du patrimoine architectural de la ville, il devient très vite un lieu de mondanités: les plus grands artistes de France et d’Europe viennent s’y produire pendant la saison estivale. Au lendemain de la Seconde guerre mondiale, le Casino endommagé par les bombardements est laissé à l’abandon. La municipalité décide d’en reconstruire un au même endroit. Il ouvre l’été 1951.
Rue des Archives/©Rue des Archives/Collection Bou

Porto, Portugal : le pont ferroviaire Maria Pia au dessus du Douro, 1877, gravure — Oporto: the Dom Fernando Bridge over the river Douro , 1877, engraving

Gustave Eiffel : le magicien de la construction métallique
03/07
Le pont ferroviaire Maria Pia entièrement métallique franchit le Douro. Il se compose d’un arc bi-articulé avec différents piliers supportant l’ouvrage. Débutés en 1876, les travaux s’achèvent le 31 octobre de l’année suivante. L’inauguration a lieu le 4 novembre 1877 par le couple royal: Maria Pia, la reine, a donné son nom au pont. En 1991, c’est le Pont S. Joao qui prend le relais.
Rue des Archives/MEPL/Rue des Archives

Le viaduc de Garabit (Cantal) viaduc ferroviaire de Gustave Eiffel acheve en 1884 — The Garabit Viaduct (France) : railway arch bridge built by Gustave Eiffel, finished in 188404/07
Le viaduc de Garabit, un viaduc ferroviaire de 564 m de longueur et de 122,5 m de hauteur: à l’époque une construction jamais encore réalisée, un chef d’œuvre de fer. L’ouvrage est réalisé en quatre ans (1880-1884) grâce à l’utilisation de techniques innovantes. Cet arc de fer forgé est jeté par-dessus les gorges de la Truyère en plein Massif central, dans le Cantal. Au moment de sa construction, le viaduc est le plus grand ouvrage métallique au mond. il est détrôné en 1890 par le pont ferroviaire sur le Forth (Royaume-Uni).
Rue des Archives/©Rue des Archives/RDA

 

The gift of France to the American people, the Bartholdi colossal statue, Liberty enlightening the world. The Statue of Liberty and boats in New York Harbor; image surrounded by seals of the states and territories of the United States. Date c1884. Date:

Gustave Eiffel : le magicien de la construction métallique
05/07
La construction de la statue de la Liberté est confiée à Auguste Bartholdi: cette sculpture monumentale doit sceller l’amitié franco-américaine. La réalisation débute en 1875 pour s’achever neuf années plus tard. C’est Eiffel qui imagine l’armature métallique comme une sorte de colonne vertébrale sur laquelle les plaques de cuivre sculptées sont assemblées. Après un voyage en pièces détachées et quatre mois d’installation, le monument est inauguré aux États-Unis, le 28 octobre 1886 par Grover Cleveland.
Rue des Archives/©MEPL/Rue des Archives

bâtiment petit équatorial

Gustave Eiffel : le magicien de la construction métallique
06/07
L’observatoire de Nice est construit par Charles Garnier, l’architecte de l’Opéra de Paris et l’ingénieur Gustave Eiffel. Fondé en 1881 sur la colline du Mont Gros, c’est à Gustave Eiffel que l’on doit la magnifique coupole: d’un diamètre extérieur de 23,90 mètres et d’un poids d’environ 100 tonnes, Eiffel a fait porter la coupole «non sur des boulets ou des galets, mais par un flotteur dans une auge circulaire remplie d’eau. Elle fonctionne comme un navire sur l’Océan» explique Le Figaro dans son édition du 16 mai 1885. L’instrument principal de l’Observatoire de Nice est la lunette astronomique de 76 cm. En 1994, l’édifice est classé monument historique.

Exposition universelle de 1889 a Paris : l’avenue de Suffren avec vue sur la Tour Eiffel, le pavillon des Beaux Arts, image extraite du journal “Paris illustre” du 25 mai 1889 — World fair in Paris in 1889 : view from Suffren avenue

Gustave Eiffel : le magicien de la construction métallique
07/07
Pour l’Exposition universelle de 1889, Gustave Eiffel construit la tour qui porte son nom. Malgré les difficultés, les nombreux sarcasmes (pétition d’artistes et d’écrivains connus contre le projet), le monument colossal tout en fer est inauguré le 31 mars 1889. Ce jour là, l’imminent ingénieur Eiffel du haut des 300 mètres de la tour hisse le drapeau tricolore. Construite pour 20 ans seulement, la télégraphie sauve l’ouvrage et la Dame de fer devient alors le symbole de la ville de Paris.
Rue des Archives/©Rue des Archives/Collection Gre

«La Tour Eiffel est célèbre bien plus que l’ingénieur ne peut l’être. Combien de gens, disent «Nous sommes montés à la Tour Eiffel», savent qu’Eiffel n’est pas le nom du monument qu’autant qu’il est le nom du constructeur? Peu.» constate Le Figaro en 1932. Peut-être qu’aujourd’hui, l’information est plus connue mais il est certain que la tour du haut de ses trois cents mètres a fait de l’ombre aux nombreux ouvrages réalisés par cet ingénieur visionnaire. Diplômé de l’école Centrale en 1855, le jeune Eiffel s’intéresse à la métallurgie et très vite découvre la possibilité d’appliquer à l’architecture le travail du métal. En 1856, il entre à la Compagnie des Chemins de fer de l’Ouest: il commence sa carrière par la construction de ponts et de viaducs. Âgé de 26 ans, Eiffel construit le pont de Bordeaux dit la Passerelle Saint Jean qui enjambe la Garonne sur 500 mètres. Chantier difficile qu’il a su mener avec succès.

Une entreprise florissante

Grâce à la notoriété acquise par ce chantier, des commandes affluent et, fort de ses réussites incontestables, il créé sa propre société en 1866. Son talent d’ingénieur, ses concepts nouveaux d’assemblage lui vaut de dépasser ses concurrents. Après Bordeaux viennent les ponts de Bayonne, Capdenac, Floirac puis les halles de gare de Toulouse et d’Agen. Ensuite se succèdent églises, synagogues, usines, lycées, passerelles, observatoires: un palmarès impressionnant. Sa réputation dépasse les frontières: il exerce ainsi son talent dans le monde entier. Toutes ses réussites témoignent de sa virtuosité. Et bien sûr, la construction de la tour métallique sur le Champs-de-Mars qui a rendu son nom fameux. Cette tour est l’apothéose de sa carrière et clôt son oeuvre d’ingénieur. Après avoir été entraîné dans la malheureuse aventure du canal de Panama, Eiffel se voue désormais aux recherches scientifiques (météorologie et techniques d’aérodynamisme) dans son laboratoire de la rue Boileau.

Lire aussi dans le Figaro

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*