Fashion Forward Dubai, le coup d’envoi

LA MODEÉvénement bisannuel organisé en octobre et en mars, Fashion Forward Dubai ouvre ce jeudi sa 9e saison. Réunissant créateurs, acheteurs, médias et professionnels de l’industrie de la mode, cette manifestation de trois jours, qui s’ouvre sur une série de conférences, met en avant les meilleurs talents du Moyen-Orient

22/03/2017

Demain, jeudi 23 mars, s’ouvrira l’événement mode le plus attendu de la région. Fashion Forward Dubai est programmé à bon escient au moment où se calme un peu la frénésie des défilés des grandes capitales pour offrir une meilleure visibilité aux talents émergents du Moyen-Orient. La manifestation se tient traditionnellement à l’espace Hai D3, au Dubai Design District. Si l’accès en est libre pour les médias, et sur simple inscription pour les acheteurs et les professionnels, l’originalité de Fashion Forward Dubai réside dans son ouverture au grand public sans invitation, mais via l’achat de billets d’accès en ligne (100AED) ou à l’entrée (150AED)

Débats, défilés et créateurs libanais à l’honneur
Au programme, après l’ouverture prévue à 14h, se succéderont les défilés entrecoupés de conférences, de tables rondes et d’événements sociaux. À 16h sont ainsi prévus les défilés de la Fondation Starch avec les trois lauréats de la nouvelle promotion : Dania Wassef (Emily Cremona), Nour Najem et Roni Hélou, tous libanais. Hussein Bazaza, également libanais, défilera à 18 heures 30. Le lendemain, vendredi, devrait également défiler Abed Mahfouz, à 21 heures 30. Les créateurs qui présenteront leurs créations, tant vestimentaires que d’accessoires, viennent par ailleurs de tout le monde arabe. Les conférenciers quant à eux sont autant des journalistes spécialisés que des organisateurs de Salons internationaux, des acheteurs de grands magasins ou des professeurs d’académies mondialement courues. Jeudi, les débats sont d’emblée orientés vers les tendances du moment et leur efficacité comme l’indique la conférence sur le See Now Buy Now, modérée par Ritu Uphadyay du WWD en présence notamment d’Étienne Cochet, responsable du développement des Salons Who’s Next, Première Classe et Paris sur Mode Tuileries. Un autre moment de réflexion sera présenté par la consultante Ruth Bradley sur l’art de la narration digitale dans le secteur de la mode. Vendredi, le principal débat portera sur le e-commerce, modéré par Louise Nichols de Harper’s Bazaar Arabia en présence notamment de Paul McGregor du London College of Fashion et de Abdo Chlala, vice président du secteur de la téléphonie mobile de Samsung MENA. Autre clou de ces conférences, samedi à 20 heures aura lieu le témoignage de la créatrice Azza Fahmi sur les secrets et techniques qui permettent à une marque de durer. Autre temps fort de ce samedi, une table ronde sur le thème « Data is the New Black », également modérée par Ritu Uphadyay, présentera l’alliance de plus en plus étroite entre la mode et la technologie. Entre ces étapes-clés s’intercalent de nombreuses réceptions organisées par les sponsors qui contribuent à l’atmosphère aussi festive que glamour de ces journées et soirées dubaïotes

La nouvelle promotion Starch
L’incubateur de talents Starch, créé sous forme de fondation par Rabih Kayrouz et Tala Hajjar, se fait fort de promouvoir sur toutes les scènes qui comptent, et notamment Fashion Forward Dubai ses lauréats de l’année. Pour 2017, on découvrira sur les runways de l’émirat trois nouveaux talents : Dania Wassef, Nour Najem et Roni Hélou.
La jeune marque libanaise Emily Crémona fait appel cette année à la créatrice Dania Wassef pour réaliser sa sixième collection. C’est donc sous ce label, avec une collection baptisée Kao-Kabi, un jeu de mots sur le terme kawkab qui signifie planète en arabe, que Dania Wassef a développé une ligne poétique, teintée de mystère et de surréalisme, offrant une expérience sensorielle avec des vêtements aussi doux au toucher que respectueux de l’environnement, notamment à travers des explorations de techniques de teinture naturelle et de fibres végétales
Nour Najem, quant à elle, a obtenu son diplôme en design de mode à Esmod Beyrouth en 2012 avant de suivre des stages chez plusieurs designers libanais comme Élie Saab, Rabih Kayrouz et Caroline Seikaly. Elle a lancé son label de mode éponyme au printemps 2013. Lignes fluides, tissus sensuels et détails complexes caractérisent son travail. Son identité orientale n’exclut pas une géométrie et une architecture strictes soutenues par des influences folkloriques et un savoir-faire artisanal
Roni Hélou, pour sa part, a étudié le marketing à l’Université des pères antonins, avant de répondre à sa véritable vocation qui a toujours été la création de mode. En 2013, il fait ses armes à Creative Space Beirut et se lance dans la réalisation de commandes privées, aidé par ses collègues. En 2014, il décroche la première place lors d’un concours national de design de mode organisé par Persil (Henkel), ce qui lui permet de se rendre à Milan pour participer à un atelier à la Nuova Accademia di Belle Arti
Diplômé de Creative Space Beirut en décembre 2017, Roni Hélou fait défiler sa collection de thèse en finale d’un défilé donné au musée Dar el-Nimer pour les arts et la culture
En 2017, Roni Hélou est sélectionné par la fondation Starch pour lancer sa marque et présenter sa première collection au showroom de la Fondation à Saifi Village

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*