Emmanuel Macron nomme son premier ministre à Paris et rencontre Angela Merkel à Berlin

L’expresse

Emmanuel Macron a désigné ce lundi son premier chef de gouvernement. Son choix s’est porté sur le juppéiste Edouard Philippe, gage de l’ouverture et du renouvellement que le chef de l’Etat tenait à impulser dès les premiers jours de son quinquennat

Devenu dimanche, à 39 ans, huitième président de la Vè République, Emmanuel Macron, le plus jeune chef de l’Etat français jamais élu, devrait faire connaître dès ce lundi matin le nom de celui qu’il a choisi pour mener son premier gouvernement. Le nom d’Edouard Philippe, 46 ans, député-maire Les Républicains du Havre et proche d’Alain Juppé, a circulé avec insistance durant le week-end. Mais une surprise n’est pas à exclure

 

Le choix du Premier ministre, chargé de former un gouvernement dans les 48 heures, sera crucial pour le jeune président, qui doit convaincre de sa capacité à rassembler autour de son projet “ni de droite, ni de gauche” et se cherche une majorité avant les législatives des 11 et 18 juin

La nomination d’un Premier ministre venu de la droite pourrait ainsi inciter certains, chez Les Républicains, à franchir le pas pour être candidats dans la majorité présidentielle. La limite de dépôt des candidatures est fixée au 19 mai, mais c’est mercredi au plus tard que le mouvement La République en Marche! d’Emmanuel Macron devrait faire connaître la totalité des candidats qui s’aligneront pour la bataille des législatives. 428 noms, pour moitié hommes et femmes, ont déjà été annoncés

A Matignon, tout est prêt

A Matignon, l’équipe de Bernard Cazeneuve a pris des dispositions pour que la passation de pouvoirs puisse avoir lieu lundi. Le personnel a été convoqué pour 08H30 “par précaution”, a indiqué une source proche du Premier ministre sortant. Le nouveau président partira ensuite pour Berlin, première visite à l’étranger pour cet européen convaincu, qui, à l’heure du Brexit et de la montée des nationalismes, a promis d’oeuvrer pour la refondation d’une Union européenne en crise

 

“Le monde et l’Europe ont aujourd’hui plus que jamais besoin de la France”, a-t-il lancé dimanche lors de son discours d’investiture au Palais de l’Elysée. “L’Europe dont nous avons besoin sera refondée et relancée (…) Nous avons besoin d’une Europe plus efficace, plus démocratique, plus politique car elle est l’instrument de notre puissance et de notre souveraineté. J’y oeuvrerai.”

Angela Merkel, qui avait déjà accueilli Emmanuel Macron en mars, durant la campagne présidentielle, le recevra à dîner, après un entretien fixé à 17h30 et une conférence de presse

Édouard Philippe portrait d’un inconnu qui ne va pas le rester !

VIDÉO. Le nouveau locataire de l’Hôtel de Matignon est un personnage secret et complexe passionné de politique et pétri de culture

PAR , PIERRE SIMON AVEC , À BORDEAUX

Modifié le – Publié le | Le Point.fr
 
Premier ministre d’Emmanuel Macron reste un inconnu pour le grand public. Maire du Havre depuis 2010 et député depuis 2012, il n’a jamais été ministre. Ancien élève de l’École nationale d’administration (promotion Marc-Bloch, 1995-1997), il commence sa carrière au Conseil d’État en 1997 en se spécialisant dans le droit des marchés publics. D’abord collaborateur de Michel Rocard, il est ensuite devenu l’un des proches d’Alain Juppé. Fils de professeurs, il a quitté l’équipe de campagne de François Fillon au début du mois de mars, au moment où l’affaire Penelope battait son plein. Voici tous les petits secrets, les dadas, les références, les goûts et les manies du deuxième Premier ministre le plus jeune de la Ve République, après Laurent Fabius nommé à l’âge de 37 ans en juillet 1984

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*