ÉCONOMIE : Liban Câbles se dote d’une centrale photovoltaïque

La nouvelle centrale photovoltaïque doit permettre d’assurer près de 9 % des besoins en énergie de Liban Câbles. Photo D. R

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE
P. H. B. | OLJ
15/07/2017

La société Liban Câbles SAL – filiale du français Nexans – a inauguré hier une nouvelle centrale photovoltaïque d’une capacité maximale de 601 kilowatts (kW) lors d’une cérémonie organisée à Nahr Ibrahim. L’événement était parrainé par le ministre de l’Énergie et de l’Eau, César Abi Khalil – représenté par le vice-président du Centre libanais pour la conservation de l’énergie (LCEC), Zein el-Zein –, et le ministre de l’Industrie, Hussein Hajj Hassan

Production décentralisée

Doté d’une enveloppe d’environ 650 000 dollars et lancé en 2016, le projet va permettre d’assurer « 8 à 9 % » des besoins en électricité de l’entreprise tout en réduisant ses émissions de C02 de 750 tonnes par an, selon Liban Câbles. « Cette centrale – qui a été mise en service le 28 juin – doit suppléer les sept générateurs diesel que la société exploite déjà pour alimenter une partie de ses installations sans dépendre d’Électricité du Liban (EDL) », a expliqué à L’Orient-Le Jour le responsable du projet, Yasser Hachem. Dans son discours, le PDG de Liban Câbles a estimé que ce projet était une « étape naturelle dans le développement de l’entreprise ».
Une partie des financements pour la construction de cette centrale – près de 150 000 dollars – est assurée par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), dans le cadre du projet Small Decentralized Renewable Energy Power Generation (DREG) lancé en septembre 2014 et qui s’achève fin 2017. Financé par le Fonds pour l’environnement mondial (GEF) à hauteur de 1,6 million de dollars, ce projet vise à faciliter le développement de l’énergie solaire photovoltaïque décentralisée – l’énergie produite directement par ses bénéficiaires sans passer par EDL. Cette centrale est en outre le projet le plus important lancé dans le cadre de DREG, souligne Liban Câbles, qui a également bénéficié des prêts subventionnés par la Banque du Liban dans le cadre du plan portant sur l’action nationale pour l’efficacité énergétique et l’énergie renouvelable  Neera

P. H. B 

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*