ÉCONOMIE : Le Liban de plus en plus ciblé par les cyberattaques

 

Un distributeur automatique de billets infecté avec le rançongiciel Petya, apparu en 2016. Valentyn Ogirenko/Reuters

CONFÉRENCE
Le pays du Cèdre doit encore adapter sa législation pour intégrer les différents types de cybercrimes.
Philippe HAGE BOUTROS | OLJ30/11/2017

Dans un rapport publié hier, la société de sécurité informatique McAfee a affirmé craindre une augmentation de la cybercriminalité dans le monde en 2018, tandis que l’année en cours a déjà été marquée par plusieurs attaques informatiques de grande ampleur.

Cette intensification devrait également se faire ressentir au Liban, selon Jan Kaastrup, directeur de la technologie au sein de la société danoise CSIS Security Group, qui s’attend à une « multiplication de plusieurs types d’offensives » au courant des mois à venir – rançongiciel (ransomware), fraude au fournisseur/président, ou encore hameçonnage (phishing) ciblé, principalement. M. Kaastrup intervenait lors d’un des huit panels programmés lors du 3e forum dédié à la lutte contre la cybercriminalité, hier à l’hôtel Phoenicia, à Beyrouth. L’événement est organisé chaque année par la Banque du Liban (BDL), les Forces de sécurité intérieure (FSI) et le groupe al-Iktissad wal Aamal…..
Lire la suite

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*