ÉCONOMIE : La Banque mondiale anticipe une hausse des remises des expatriés vers le Liban en 2017

DIASPORA
OLJ06/10/2017

La Banque mondiale a estimé dans un récent rapport sur les migrations et le développement publié en octobre que les remises des expatriés vers le Liban devraient atteindre 7,9 milliards de dollars en 2017, ce qui fait du pays du Cèdre le deuxième récipiendaire de la zone MENA, loin derrière l’Égypte (18,2 milliards). Le Maroc occupe la troisième place, avec 7,1 milliards de dollars.
Le montant des remises en 2017 devrait ainsi dépasser le total de 7,62 milliards de dollars atteint en 2016, selon les chiffres de la Banque du Liban. Un montant en hausse de 1,8 % par rapport à 2015, malgré un premier semestre où ces flux avaient enregistré une baisse de 1,9 % en glissement annuel (à 3,6 milliards de dollars), une première depuis 2011.
Le montant total des remises devrait en outre représenter 14,6 % du PIB libanais en 2017, selon le rapport, qui précise également que le Liban est le pays le plus cher de la zone MENA concernant le coût des remises effectuées depuis des destinations situées hors de cette région.
Le rapport précise enfin que le Liban est le quatrième pays au monde qui a accueilli le plus de réfugiés et de demandeurs d’asile en 2016 (1 million), derrière la Turquie (3,1 millions), le Pakistan (1,4 million) et l’Allemagne (1,3 million).

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*