ÉCONOMIE : Brèves monde

 

OLJ
25/08/2017
Numérique

L’action Samsung inchangée après la présentation du Note 8

L’action de Samsung Electronics a fini quasiment inchangée hier à Séoul, les analystes se disant déçus par son Note 8, son nouvel appareil haut de gamme, alors que l’héritier de l’empire attend son jugement à son procès pour corruption. Le titre avait pris 0,29 % dans les échanges de l’après-midi, mais a terminé à 2,376 millions de wons (2 103 dollars), soit une hausse de tout juste 0,08 %.
Le premier fabricant mondial de smartphones a dévoilé mercredi à New York le Galaxy Note 8, grâce auquel il espère faire oublier le fiasco du Note 7 aux batteries explosives et affronter le prochain iPhone 8 d’Apple. Mais d’après Lee Kyu-ha, analyste chez NH Investment & Securities, ce nouvel appareil est « quelque peu décevant » et « n’apporte pas de changement significatif » par rapport au Galaxy S8. Les investisseurs se montraient aussi circonspects dans l’attente du jugement que doit rendre aujourd’hui la justice sud-coréenne au procès de Lee Jae-yong, le vice-président de Samsung Electronics, jugé pour corruption. Le parquet a requis 12 ans de réclusion à son encontre.

Transport
L’AESA publie une directive d’urgence concernant l’A350

L’Agence européenne de sécurité aérienne (AESA) a publié une directive d’urgence afin de prévenir un éventuel risque de dysfonctionnement d’un élément de l’A350, le dernier-né d’Airbus. Airbus a livré à ce jour plus de 100 exemplaires de son avion à des compagnies comme Qatar Airways, Lufthansa ou Singapore Airlines. Dans sa directive, l’AESA explique qu’une panne potentielle du système de refroidissement a été découverte et réclame à l’avionneur la mise en place d’une procédure afin de prévenir tout risque. Airbus a informé ses clients et défini une modification du processus opératoire. L’avionneur doit à présent fournir un nouveau système logiciel pour corriger ce risque de panne, qui sera disponible dans les prochaines semaines, a expliqué un porte-parole à l’AFP.

Corée du Nord
Le commerce avec la Chine pénalisé par les sanctions

Les importations chinoises en provenance de Corée du Nord, entamées par les sanctions internationales, ont reculé en juillet selon des statistiques publiées hier par Pékin. Dans l’ensemble, le volume du commerce bilatéral entre les deux pays s’est établi à 456 millions de dollars le mois dernier, soit un repli de pratiquement 7 % par rapport à juin, selon des chiffres des douanes chinoises publiés sur leur site.
Le recul est en partie dû à une baisse continue des importations chinoises auprès de son voisin : elles sont tombées à 156,3 millions de dollars en juillet, soit 3 % de moins que le mois précédent et marquant un effondrement de plus de 30 % sur un an. La Chine, principale alliée de Pyongyang, avait suspendu en février toutes ses importations de charbon en application de sanctions adoptées par l’ONU. Ces restrictions visent à priver le régime de Kim Jong-un de sources de devises cruciales et ainsi enrayer son programme balistique et nucléaire.

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*