ÉCONOMIE : Brèves monde

 

OLJ
24/08/2017
Allemagne

La Banque centrale récupère ses stocks d’or de l’étranger
La Bundesbank, la Banque centrale allemande, a annoncé hier avoir rapatrié à Francfort une grande partie de ses réserves d’or placées notamment à New York, Londres et Paris, un stock constitué durant la période de la guerre froide.
Ces réserves de 3 378 tonnes, soit 140 milliards d’euros (165 milliards de dollars), étaient un symbole de l’ascension économique de l’Allemagne et permettaient à Berlin en cas de crise monétaire de pouvoir rapidement convertir les lingots d’or dans la devise du pays.
Depuis le début de cette opération, en 2013, 674 tonnes du précieux métal ont quitté les entrepôts de la Banque de France à Paris et de la Réserve fédérale à New York, pour rejoindre les chambres fortes de la Bundesbank à Francfort.
Les réserves d’or à l’étranger sont une spécificité allemande apparue durant la période de la guerre froide, alors que la « Buba » avait préféré stocker une grande partie de son or chez ses alliés dans l’éventualité d’une agression soviétique.
Sur fond de crise en zone euro, la question des réserves d’or à l’étranger avait agité en 2012 certains milieux eurosceptiques allemands, réclamant un audit de l’or de la Bundesbank, voire son retour intégral au pays.
L’Allemagne a rapatrié la totalité de ses réserves en France, il reste 1 236 tonnes d’or à New York et 432 tonnes à la Banque d’Angleterre à Londres.

Œufs contaminés
Le scandale du fipronil a coûté 33 millions d’euros aux éleveurs néerlandais
Le scandale des œufs contaminés au fipronil a coûté 33 millions d’euros (38 millions de dollars) aux éleveurs de poules néerlandais, estime l’université de Wageningen dans une étude menée à la demande du ministère néerlandais des Affaires économiques.
« Les dommages directs (…) sont estimés à 33 millions d’euros », ont écrit deux ministres dans une lettre présentée au Parlement hier. « De cela, 16 millions d’euros résultent du blocage subséquent, et 17 millions à cause des mesures qui ont dû être prises pour que les élevages se débarrassent du fipronil », ont expliqué les ministres.
La découverte début août d’œufs présentant des niveaux supérieurs à la norme de fipronil, un insecticide potentiellement dangereux, a contraint les éleveurs à abattre leurs poules pondeuses, à les placer en quarantaine et à prendre d’autres mesures pour mettre fin à la contamination. Des millions d’œufs néerlandais et de produits alimentaires contenant des œufs ont en outre été rappelés dans de nombreux pays européens et jusqu’en Asie. Le coût de ces rappels n’est pas pris en compte dans l’estimation présentée hier.

Russie
Rosneft obtient en justice des dommages massifs liés à son rachat de Bachneft
La justice russe a condamné hier la holding russe AFK Sistema à verser des dommages au géant pétrolier semi-public Rosneft dans un contentieux lié au rachat l’an dernier du producteur d’hydrocarbures Bachneft.
Un tribunal d’arbitrage de la région du Bachkortostan a ordonné le versement de 136 milliards de roubles (2,2 milliards de dollars au taux actuel) par AFK Sistema, qui a aussitôt fait appel, ont rapporté les agences russes. Ce montant est moins élevé que les 171 milliards de roubles (2,8 milliards de dollars) réclamés par Rosneft, mais une telle somme, si elle est confirmée en appel, représentera l’une des condamnations les plus lourdes ordonnées par la justice russe.
Rosneft reproche à AFK Sistema, société du milliardaire Vladimir Evtouchenkov, d’avoir procédé à une réorganisation du pétrolier Bachneft avant que ce dernier ne passe sous son contrôle, qui serait aujourd’hui source de préjudice.

Cambodge
Une société de Singapour remporte un contrat pétrolier
Une société singapourienne a été choisie hier par le Cambodge pour exploiter le premier gisement pétrolier de ce pays en retard par rapport à ses voisins dans l’exploitation du golfe de Thaïlande.
Le ministre cambodgien de l’Énergie, Suy Sem, a qualifié l’accord signé avec KrisEnergy à Phnom Penh d’« évènement historique » pour le Cambodge, qui est un des pays les plus pauvres d’Asie du Sud-Est.
Le champ pétrolifère offshore aura une capacité de production de 8 000 barils par jour à l’horizon 2020.
La Thaïlande et la Malaisie voisines exploitent déjà depuis les années 1980 les ressources en hydrocarbures du golfe de Thaïlande. Mais le Cambodge a pris du retard, même si le géant américain Chevron a identifié ses premières réserves prouvées de pétrole dès 2005.
Le gouvernement cambodgien et Chevron n’avaient finalement pas réussi à finaliser un accord.
Selon les estimations du gouvernement, des centaines de millions de barils de brut se trouvent dans six zones. KrisEnergy doit commencer à exploiter une première zone, de 3 000 km2, connue sous le nom de champ pétrolifère d’Apsara.

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*