ÉCONOMIE : Brèves monde

 

OLJ

23/08/2017

Pétrole
L’OPEP examinera en novembre l’accord sur la production (Koweït)
L’OPEP fera le point en novembre sur l’accord de réduction de la production en vigueur depuis le début de l’année afin de décider s’il y a lieu de le prolonger ou d’y mettre un terme, a déclaré lundi soir Essam el-Marzouk, le ministre du Pétrole koweïtien, à Kuwait TV. « Lors de notre prochaine réunion, fin novembre (…) les éléments les plus importants concerneront le sort de l’accord afin de savoir s’il faudra prolonger ou cesser la réduction de la production », a-t-il dit.
Les stocks pétroliers ont en effet diminué plus que prévu ces dernières semaines, a observé le ministre. Au début du mois, à l’issue d’une réunion de deux jours à Abou Dhabi, l’OPEP a déclaré attendre un meilleur respect de son accord de baisse de la production. Le cartel et d’autres pays non membres se sont engagés à réduire la production de 1,8 million de barils par jour (bpj) jusqu’en mars 2018 pour résorber l’offre excédentaire de brut.

Norvège
Le fonds souverain dépasse 1 000 milliards de dollars au 2e trimestre
Le fonds souverain norvégien, le plus gros au monde, qui a vu sa valeur dépasser le cap symbolique des 1 000 milliards de dollars au deuxième trimestre, montre des chiffres officiels publiés hier.
Grâce à un rendement de 2,6 % sur le trimestre, le fonds a vu sa valeur atteindre 8 020 milliards de couronnes (957 milliards de dollars au cours d’alors) au 30 juin, a indiqué la Banque de Norvège, chargée de sa gestion. Elle s’est depuis encore plus rapprochée de la barre pharaonique des 1 000 milliards, puisqu’elle tournait autour de 976 milliards de dollars hier après-midi, soit plus de 184 000 dollars pour chacun des quelque 5,3 millions de Norvégiens. Pour l’ensemble du premier semestre, le rendement global s’élève à 6,5 %, soit un gain de 499 milliards de couronnes, le résultat le plus élevé de l’histoire du fonds. « Nous ne pouvons pas tabler sur des rendements aussi élevés à l’avenir », a toutefois répété le numéro deux du fonds, Trond Grande, dans un communiqué. À cause de la chute du prix des hydrocarbures, Oslo puise désormais plus dans le fonds qu’il ne parvient à y placer.

Brésil
Gel de la vente de centrales électriques à Total
La justice brésilienne a gelé provisoirement la cession par Petrobras à Total de 50 % de l’opérateur de centrales électriques Thermobahia, une transaction prévue dans le cadre de l’alliance stratégique entre les deux groupes pétroliers. Selon le parquet de l’État de Sergipe, cette transaction « s’inscrit dans le programme de désinvestissement de Petrobras, remis en cause par plusieurs procédures judiciaires ».
L’alliance conclue en décembre dernier prévoit l’acquisition par le groupe français de parts dans des gisements présalifères et d’une participation dans les deux centrales de cogénération gérées par Thermobahia, pour 2,2 milliards de dollars. Mais le parquet considère qu’en dépit de cette alliance, « la vente d’actifs de Petrobras sans appel d’offres » est « inconstitutionnelle ». Fortement endetté, Petrobras s’est lancé l’année dernière dans un vaste programme de cessions d’actifs.

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*