ÉCONOMIE : Brèves monde

 

OLJ
11/07/2017
Nucléaire

La France pourrait fermer jusqu’à 17 réacteurs

La France pourrait fermer « jusqu’à 17 » de ses 58 réacteurs nucléaires, a affirmé hier le ministre français de la Transition écologique, Nicolas Hulot
Le nucléaire est la première source de production d’électricité en France, à hauteur de 75 %. Une loi votée en 2015, sous le quinquennat du président François Hollande, prévoit de réduire cette part à 50 % à l’horizon 2025. « Pour tenir cet objectif, on va fermer un certain nombre de réacteurs (…), ce sera peut-être jusqu’à 17 réacteurs », a déclaré M. Hulot sur la radio RTL.
Jeudi dernier, il a présenté un « plan climat » pour le quinquennat qui fixe des orientations dans le secteur de l’énergie, mais sans véritablement détailler la manière dont le gouvernement compte parvenir à baisser la part du nucléaire. Plusieurs experts jugent l’échéance de 2025 difficile à tenir pour réduire de 75 % à 50 % la part du nucléaire dans la production électrique française

Denrées agricoles de base
Vers un coup de frein sur la croissance de la demande mondiale

La demande mondiale pour les denrées agricoles et alimentaires de base devrait ralentir sa croissance au cours des dix ans à venir, selon un rapport de la FAO et de l’OCDE publié hier. Les deux raisons principales de ce retournement de tendance sont le ralentissement de la croissance en Chine, qui génère une baisse de la consommation et le moindre soutien public dont bénéficient les biocarburants aux États-Unis et en Europe. Cette correction permettra de réorienter les denrées de base vers l’alimentation, et non plus vers l’énergie. Ainsi, la FAO et l’OCDE prévoient que la hausse de la consommation dans les pays en voie de développement fasse tomber la proportion de la population mondiale souffrant de sous-alimentation de 11 à 8 % au cours des dix années à venir

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*