ÉCONOMIE : Brèves monde

 

OLJ
20/05/2017

Dieselgate

Le patron de Volkswagen rejette les accusations de manipulation de cours

Le patron du groupe allemand Volkswagen a rejeté les accusations de manipulation de cours formulées à son encontre dans le cadre du scandale des moteurs diesel truqués, dans un entretien publié hier
Le parquet de Stuttgart a confirmé mercredi avoir ouvert une enquête visant des membres du directoire de la holding Porsche SE, actionnaire majoritaire de Volkswagen. Parmi ces membres figure Matthias Müller, aux commandes du groupe depuis l’automne 2015. Il est soupçonné, avec d’autres, d’avoir volontairement informé tardivement les marchés financiers du dieselgate, ce qui a eu des conséquences financières lourdes pour les investisseurs. « Je rejette le reproche du parquet de Stuttgart. Je n’ai rien à me reprocher », a déclaré le dirigeant dans une interview accordée au quotidien allemand des affaires Handelsblatt

La Corée du Nord a catégoriquement démenti hier, aux Nations unies, être impliquée dans la récente cyberattaque mondiale. Au cours d’une conférence de presse au siège de l’ONU à New York, le représentant permanent adjoint nord-coréen, l’ambassadeur Kim In-ryong, a affirmé « qu’en ce qui concerne la cyberattaque, le lien établi avec la Corée du Nord est ridicule ». « Chaque fois que quelque chose d’étrange se produit, a-t-il ajouté, de manière stéréotypée, les États-Unis et les forces hostiles lancent une campagne bruyante contre la Corée du Nord en faisant le lien » avec Pyongyang
Des spécialistes de la sécurité informatique estiment avoir découvert un lien potentiel entre la Corée du Nord et la cyberattaque mondiale lancée vendredi dernier

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*