اخبار عاجلة

ÉCONOMIE Brèves monde

 

OLJ
06/05/2017

Nucléaire
Les Émirats arabes unis ajournent le lancement de leur premier réacteur

Les Émirats arabes unis ont décidé hier de repousser d’un an le lancement de leur premier réacteur nucléaire afin que les régulateurs, qui n’ont toujours pas délivré de licence à la compagnie en charge du projet, puissent mener plus de contrôles de sécurité.
Ce réacteur, construit par un consortium mené par Korea Electric Power Corp (Kepco) pour la centrale Barakah (à l’ouest d’Abou Dhabi), devait être opérationnel au début de cette année. La centrale Barakah, d’une valeur de 20 milliards de dollars et terminée à 79 % selon Emirates Nuclear Energy Corporation (ENEC), doit fournir environ un quart de l’électricité du pays lorsqu’elle sera terminée en 2020.

Iran
Le protocole d’accord de Bouygues sur l’aéroport de Téhéran annulé

Le géant de la construction Bouygues, qui avait signé début 2016 au côté du gestionnaire des aéroports de Paris, ADP, un protocole d’accord pour développer l’aéroport de Téhéran, en Iran, a temporairement jeté l’éponge, a indiqué Bouygues hier. « Le protocole d’accord que nous avions signé à l’occasion de la visite du président iranien Hassan Rohani à Paris, en janvier 2016, pour construire et exploiter un terminal supplémentaire de l’aéroport de Téhéran a été annulé », a dit à l’AFP un porte-parole de Bouygues, confirmant une information du magazine français La lettre de l’expansion. « Mais des discussions se poursuivent avec les autorités iraniennes », a-t-il toutefois ajouté.
Bouygues Construction et ADP ont rencontré des difficultés pour assurer le financement de ce vaste projet en raison de l’embargo économique en vigueur contre l’Iran, selon une source proche du dossier.

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*