ÉCONOMIE : Brèves Liban

 

OLJ

07/09/2017

Licenciement

Saradar Bank : la CGTL poursuit sa mobilisation en faveur de douze employés

Le président de la Confédération générale des travailleurs du Liban, Béchara Asmar, a qualifié hier « d’arbitraire » le licenciement par Saradar Bank de douze employés début août, selon l’Agence nationale d’information. « Cette décision va à l’encontre de l’accord conclu entre le groupe Saradar et les employés de la Banque de l’industrie et du travail (BIT), avant que cette dernière ne fusionne avec la Near East Commercial Bank (NECB) pour donner naissance à Saradar Bank en juin 2016 », a dénoncé M. Asmar. « Nous avons soulevé ces violations dans un courrier envoyé le 24 août au gouverneur de la Banque du Liban Riad Salamé, et un autre envoyé le 17 août au président de l’Association des banques du Liban, Joseph Torbey. Mais malheureusement, nous n’avons reçu aucune réponse »,
a-t-il ajouté.
Sur les douze salariés licenciés par Saradar Bank, onze étaient d’anciens employés de BIT, pour un ancien salarié de NECB. Saradar Bank avait le 16 août affirmé à L’Orient-Le Jour que sa récente décision de licencier douze de ses employés s’inscrivait dans une démarche « normale » pour une société « en expansion » et avait été exécutée « dans le respect du droit du travail ».M. Asmar a enfin indiqué que la CGTL envisagerait d’intensifier sa mobilisation en l’absence de réaction des parties concernées.

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*