ÉCONOMIE : Brèves Liban

 

OLJ
15/08/2017
Diaspora

Pour l’ULCM, ce n’est pas aux expatriés de sauver l’économie libanaise

Le président du comité économique de l’Union libanaise culturelle dans le monde (ULCM), Antoine Menassa, a publié hier un communiqué demandant aux autorités locales de cesser de considérer la diaspora comme étant « responsable du sauvetage de l’économie libanaise ».
« Nous demandons aux responsables politiques d’arrêter (…) de croire que tous les expatriés ont des dizaines de millions de dollars à dépenser au Liban pendant leurs vacances », a-t-il souligné. Les auteurs du communiqué ont également appelé les pouvoirs publics à réglementer davantage l’économie et à améliorer l’environnement des affaires, l’un des talons d’Achille du pays du Cèdre, selon la Banque mondiale.

Industrie
Sit-in des propriétaires d’usines de marbre et de roche du Nord-Liban

Les propriétaires d’usines de marbre et de roche du Akkar et du Nord-Liban ont organisé hier un « sit-in symbolique » sur la route de Abdeh dans le Akkar pour protester contre les importations de roches et exiger davantage de mesures protectionnistes, d’après l’Agence nationale d’information. Un représentant des manifestants, Georges Ibrahim, a notamment demandé « l’arrêt complet des importations » et que les entreprises libanaises soient favorisées lors d’appels d’offres publiques.
En février, le gouvernement a décidé de soumettre les importations de roches ornementales à une autorisation préalable pendant six mois, une mesure jugée insuffisante par les acteurs de la filière.

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*