ÉCONOMIE : Brèves Liban

 

OLJ
20/04/2017

Balance des paiements
Excédent de 500 millions de dollars à fin février

La balance des paiements a enregistré un excédent de 509 millions de dollars sur les deux premiers mois de 2017, contre un déficit de 356 millions de dollars enregistré à la même période l’an dernier, selon le Lebanon Weekly Monitor de Bank Audi
La balance des paiements recense l’ensemble des transactions commerciales, financières et monétaires internationales entre résidents et non-résidents
Cet excédent résulte en grande partie des opérations d’ingénierie financière menées entre mai et août 2016 par la BDL avec des banques libanaises et qui avaient notamment conduit ces dernières à racheter des titres de dettes publiques en dollars à la BDL avec des devises provenant de l’extérieur, dopant ainsi les entrées de capitaux vers le Liban. À fin février, ces dernières ont augmenté de 57 % en glissement annuel, à 3,3 milliards de dollars.
Un montant qui compense largement la hausse de 13,8 % en glissement annuel du déficit commercial, à 2,8 milliards de dollars fin février. La valeur totale des importations a augmenté de 13,2 % sur un an, à 3,3 milliards de dollars fin février. Celle des exportations a augmenté de 10,1 %, à 500 millions de dollars

Lobbying
Zmokhol souhaite des mesures incitatives pour la croissance

Le président du Rassemblement des dirigeants et chefs d’entreprise libanais dans le monde (RDCL World), Fouad Zmokhol, a déploré hier « l’absence de mesures incitatives dans le projet de budget à l’adresse des investisseurs et des expatriés », dans un communiqué publié à l’issue de la réunion du conseil d’administration de l’association. Le projet de budget a été approuvé le 17 mars par le gouvernement et sera examiné lundi prochain en commission parlementaire des Finances et du Budget
« Des opportunités de croissance économique doivent être créées, au lieu d’une hausse des charges fiscales sur les citoyens et les sociétés, comme cela a été officiellement proposé » dans le projet de budget, a dénoncé M. Zmokhol, avant de pointer du doigt notamment –  l’absence de mesures incitatives réservées aux sociétés offshores

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*