ÉCONOMIE Brèves

OLJ
16/02/2017

étique de la BDL : +6 % en novembre

L’indicateur synthétique de la Banque du Liban (BDL), un indicateur composite de l’activité économique, s’est établi à 311,2 points en novembre, en hausse de 6,2 % en glissement annuel.
Sur les onze premiers mois de 2016, il a enregistré une hausse moyenne de 4,5 % par rapport à la même période en 2015.
L’indicateur synthétique est publié tous les mois par la BDL depuis 1993. Il est basé sur une combinaison linéaire d’indicateurs, dont l’importation de pétrole, la production d’électricité, la valeur des chèques compensés et l’offre de monnaie M3.

Adhésion du Liban à la BERD : le projet de loi approuvé en commission
La commission parlementaire des Affaires étrangères, présidée par le député Abdel Latif el-Zein, a validé hier le projet de loi visant à ratifier l’adhésion du Liban à la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD).
Le texte autorise notamment le ministre des Finances, Ali Hassan Khalil, à débloquer les crédits en livre libanaise pour payer l’équivalent de 1,79 million d’euros (près de 1,9 million de dollars), un montant correspondant à une partie du capital que le pays du Cèdre doit immédiatement souscrire dans la BERD dans le cadre de cette adhésion.
Pour rappel, la Berd a accepté le 15 décembre 2015 la candidature libanaise, qui avait été présentée en juillet de la même année.

LibanPack renouvelle son conseil d’administration
L’assemblée générale des membres du centre d’emballage LibanPack a élu vendredi Nabil Gemayel au poste de président de son conseil d’administration, a indiqué hier l’entreprise dans un communiqué.
Nommé pour trois ans, il remplace à ce poste l’actuel président de l’assemblée générale, Fady Gemayel – qui est également à la tête de l’Association des industriels libanais (AIL).
Le nouveau conseil d’administration sera en outre composé de Fadi Frem (vice-président), Gebran Karam (secrétaire général), Mounir Bissat (trésorier), ainsi que Johan Nchar, Soha Atallah et Michel Noujaim (membres du conseil).
LibanPack est une association à but non lucratif créée en 2008 dans le cadre d’une collaboration entre l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel et l’AIL. Sa mission consiste à apporter des solutions en matière d’emballages aux industriels. Quelque 68 entreprises y ont adhéré depuis sa création.

Grande-Bretagne
Le chômage à son plus bas depuis 11 ans à la fin 2016
Le taux de chômage au Royaume-Uni a terminé l’année 2016 stable à 4,8 % lors de la période de trois mois achevée fin décembre, au plus bas depuis l’été 2005, a annoncé hier l’Office des statistiques nationales (ONS). Ce chiffre, conforme aux attentes des économistes interrogés par Bloomberg, confirme que le marché de l’emploi reste vigoureux depuis le vote pour le Brexit.
Le Royaume-Uni comptait au total 1,60 million de personnes au chômage entre octobre et décembre, soit à peu près autant qu’au troisième trimestre et 97 000 de moins qu’un an plus tôt. Les demandes d’allocations chômage pour janvier ont chuté de 42 400 sur un mois.

Pétrole
Oman confiant sur la baisse de production des non-OPEP
Le ministre omanais du Pétrole, Mohammad al-Romhi, a assuré hier que les pays non membres de l’OPEP allaient mieux respecter dans un proche avenir leur engagement de réduire la production. « Nous nous attendons à des chiffres encourageants en février », a-t-il déclaré à des journalistes en marge d’une conférence sur l’énergie organisée à Koweït.
Oman fait partie des 11 pays non-OPEP qui se sont engagés à réduire leur production de 558 000 barils par jour.
L’OPEP et ces pays se sont mis d’accord fin 2016 pour réduire leur production de 1,8 million de barils par jour après la chute des prix du pétrole. La Russie, premier producteur mondial, avait donné son accord pour réduire sa production de 300 000 barils par jour. Oman s’est engagé à hauteur de 40 000 barils par jour.
Lundi, le ministre koweïtien du Pétrole, Essam al-Marzouk, qui préside le comité de surveillance de l’accord, a estimé que les non-OPEP respectaient leurs engagements à 50 %. M. Romhi a dit s’attendre à voir la Russie mieux tenir ses engagements en février et mars.

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*