ÉCONOMIE Beyrouth signe la plus forte hausse du taux d’occupation des hôtels à fin juillet

 

HÔTELLERIE
OLJ
12/09/2017

Le taux d’occupation des hôtels à Beyrouth a atteint une moyenne de 63,8 % sur les sept premiers mois de 2017, en hausse d’un peu plus de 7,3 points par rapport à la même période en 2016, selon le cabinet Ernst & Young. Il s’agit de la plus forte hausse en glissement annuel sur les 14 villes arabes étudiées.
Beyrouth a en outre affiché le 7e taux de remplissage, qui se situe au-dessus de la moyenne régionale de 61,2 %. Dubaï occupe la première place de classement avec un taux de remplissage de 77 % à fin juillet. Médine ferme la marche, avec un taux de 47,7 %.
Les tarifs des chambres d’hôtel à Beyrouth arrivent en dixième position parmi 14 villes arabes étudiées, avec un prix moyen qui s’est élevé à 152 dollars sur les sept premiers mois de 2017. Dubaï occupe la première place de ce classement (193 dollars), loin devant Le Caire, bon dernier (55 dollars).

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*