ÉCONOMIE Baisse du coût des remises de la diaspora au quatrième trimestre 2016

Le Liban est la 9e destination la plus chère de transfert de fonds à partir des États-Unis. Shannon Stapleton/Reuters
FINANCE
OLJ
10/01/2017

Les coûts des envois de fonds des expatriés au Liban ont diminué entre le troisième et le quatrième trimestre 2016, selon des chiffres publiés par la Banque mondiale (BM) et rapportés par le Lebanon this Week de la Byblos Bank. Cela représente le coût moyen du transfert d’argent via les banques commerciales et les opérateurs de transfert, qui inclut les frais de transaction et la marge sur les taux de change.
Sur les 42 pays aux données disponibles, examinés par la BM, le Liban est ainsi la 9e destination la plus chère de transfert de fonds à partir des États-Unis. Le coût d’un transfert de 500 dollars vers le Liban a baissé au quatrième trimestre 2016, à 29,65 dollars (5,93 % du coût total) contre 30,38 dollars au trimestre précédent (6,08 %) et a augmenté par rapport au quatrième trimestre 2015 (29,55 dollars, soit 5,91 %). L’envoi de fonds depuis les États-Unis vers le Liban reste toutefois moins cher que les envois à destination de Cuba, d’Égypte ou de la Guyane, respectivement les trois destinations les plus chères parmi celles étudiées par la BM.
Même tendance pour les envois de fonds depuis l’Arabie saoudite, où le Liban représente la sixième destination la plus chère sur 17 pays. Le transfert de l’équivalent de 500 dollars (1 870 riyals saoudiens) était facturé à 34,29 euros (1,83 %) au quatrième trimestre 2016, contre 38,97 euros (2,08 %) au trimestre précédent.
Idem pour les envois de fonds depuis la France, où le Liban représente la quatrième destination la plus chère parmi 16 pays. Le transfert de 345 euros était facturé à 20,92 euros (6,06 %) au quatrième trimestre 2016, contre 23,74 euros (6,88 %) au trimestre précédent. Il était encore plus élevé au quatrième trimestre 2015 (27,40 euros, soit 7,94 %).
Les coûts des transferts depuis l’Australie – vis-à-vis desquels le Liban constitue la 8e destination la plus chère sur 16 pays examinés – ont également diminué par rapport au trimestre précédent. Le coût d’un transfert de 500 dollars australiens (368 dollars environ) vers le Liban au quatrième trimestre 2016 était en effet de 36,42 dollars australiens (7,28 % du coût total), contre 37,6 dollars australiens au trimestre précédent (7,52 %). Il était là aussi plus élevé au quatrième trimestre 2015 (38,24 dollars australiens, soit 7,65 %).
A contrario, pour les remises envoyées du Canada, le coût d’un transfert de 500 dollars canadiens (378 dollars environ) au quatrième trimestre 2016 a augmenté par rapport au trimestre précédent, à 40,53 dollars (8,11 %) contre 38,01 dollars canadiens (7,60 %). Le coût d’un transfert de 500 dollars canadiens au quatrième trimestre a également augmenté par rapport à la même période un an plus tôt où il avait atteint 37,27 dollars canadiens (7,45 %). Le Liban s’avère être la deuxième destination la plus chère sur 15 pays étudiés.

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*