اخبار عاجلة

ÉCONOMIE Accord d’exportation entre trois producteurs libanais et une entreprise d’État chinoise

 

Le president du groupe Fransabank, Adnane Kassar (à droite), et l’ambassadeur de Chine au Liban, Jiang Jiang (à gauche), lors d’un dîner de gala le 26 mai 2015. Photo DR

COMMERCE
K.O. | OLJ
12/07/2017
La Fransabank a annoncé hier dans un communiqué avoir supervisé la signature d’un premier accord commercial entre trois producteurs libanais et une entreprise d’État chinoise. La cargaison – qui transporte de l’huile d’olive produite par Genco, du vin de Château Ksara et du savon de la société Saïd Saïfan – a quitté le port de Beyrouth dimanche dernier en direction de la Chine et devrait arriver aujourd’hui, a précisé la banque dans son communiqué. « D’autres produits libanais devraient suivre prochainement, notamment des salaisons à base de noix, de la joaillerie et du prêt-à-porter », ajoute le communiqué

« Fransabank a mis ses réseaux en Chine au service des producteurs libanais pour les aider à pénétrer durablement le marché chinois », a indiqué à L’Orient-Le Jour la directrice de la communication et du marketing à Fransabank, Dania Kassar. « Des contrats liant des sociétés libanaises aux chinoises existent déjà, mais ils sont souvent éphémères et de faible ampleur. Ce nouveau contrat a été noué avec une entreprise d’État (dont l’identité n’a pas été communiquée, NDLR), qui testera les produits libanais et s’occupera de les distribuer auprès de plusieurs entreprises privées. Cela pourra conduire à des échanges réguliers de volumes conséquents », a-t-elle expliqué
« Nous n’avons peut-être pas une quantité de production suffisante pour couvrir les besoins du marché de masse chinois ; néanmoins, nous avons certainement des produits de qualité qui répondront aux attentes des consommateurs chinois », a commenté le président du groupe Fransabank Adnane Kassar, cité dans le communiqué. Pour rappel, son groupe avait organisé à Pékin en juillet 2016, puis à Beyrouth en avril dernier, des expositions qui ont permis aux entreprises chinoises de découvrir des produits libanais et de rencontrer les exportateurs
« Le marché chinois est pour Ksara très important et prometteur. Jusque-là nous n’exportions vers le marché chinois qu’une fois tous les deux ans. Cette commande est plus intéressante en quantité, et aussi en termes de qualité de vins sélectionnés », a déclaré à L’Orient-Le Jour Élie Maamari, œnologue et directeur des exportations de Château Ksara. « Nous sommes désormais en contact avec des partenaires commerciaux plus sérieux et espérons que les commandes seront régulières », a-t-il poursuivi
Ce contrat permettra aussi à deux producteurs de pénétrer pour la première fois sur le marché chinois. « Nous avons reçu notre première commande pour entrer dans le plus vaste marché du monde », s’est réjoui le directeur général de Genco, Ibrahim Kaakour. « C’est une excellente opportunité de croissance pour notre établissement », s’est également félicité Sami Georges Saïfan de la société Saïd Saïfan

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*