CULTURE : Sinan Antoon, Prix de la littérature arabe

OLJ07/10/2017

Prix de la littérature arabe 2017 (doté de 10 000 €), créé par l’Institut du monde arabe et la Fondation Jean-Luc Lagardère, a été décerné à l’Irakien Sinan Antoon pour son roman Seul le grenadier (Sindbad / Actes Sud) traduit de l’arabe (Irak) par Leyla Mansour.
Le jury, présidé par Pierre Leroy, a élu par une très forte majorité le texte de Sinan Antoon, saluant « un roman bouleversant qui nous plonge au cœur de la tragédie irakienne mais aussi universelle. Chacun peut se reconnaître dans cette histoire profondément humaine où la vie se mêle à la mort, la réalité à la fiction, l’anéantissement à l’espoir… Servie par un style magnifique, riche en métaphores et en émotions fortes ».
Le jury a également attribué deux mentions spéciales (dotées chacune de 4 000 €) à la Marocaine Yasmine Chami pour son roman Mourir est un enchantement (Actes Sud) et au Syrien Khaled Khalifa pour Pas de couteaux dans les cuisines de cette ville (Sindbad / Actes Sud).

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*