CULTURE : Mai Ghoussoub, provocante éditrice libanaise



COMMÉMORATION
Un hommage célébrant la vie et l’œuvre de Mai Ghoussoub, décédée il y a maintenant 10 ans, aura lieu aujourd’hui, samedi à 18h, au musée Sursock.
18/02/2017

Afin de commémorer le dixième anniversaire de la mort de Mai Ghoussoub, le musée Sursock organise aujourd’hui samedi 18 février, à 18h, des projections de films et des lectures de textes de l’auteure. À cette occasion, Dar al-Saqi, maison d’édition libanaise, lancera le « Prix de lecture », un concours d’écriture ouvert aux jeunes écrivains n’ayant pas encore publié d’œuvres.

Mai Ghoussoub était une éditrice, écrivaine et artiste engagée pour les droits de l’homme.
Elle est notamment connue pour avoir ouvert, en 1979, avec l’aide de son ami André Gaspard, la librairie al-Saki, devenue en peu de temps un lieu incontournable de la culture arabe à Londres. Plus tard, en 1983, ils fondent Saqi Books, une maison d’édition indépendante spécialisée dans l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient. Audacieuse, cette maison d’édition publie des livres sur un panel de sujets allant jusqu’aux plus sensibles. En atteste la publication de Unspeakable Love : Gay and Lesbian Love in the Middle East, de Brian Whitaker et Anna Wilson.
Mai Ghoussoub a notamment contribué à l’écriture de Leaving Beirut, Imagined Masculinities avec Emma Sinclair-Webb et Artists and Vitrines avec Saheen Merali. Ses histoires sont publiées dans des recueils comme Hikayat : Short Stories by Lebanese Women, édité par Roseanne Saad Khalaf, et Lebanon, Lebanon d’Anna Wilson. Sa pièce de théâtre Texterminators a, pour sa part, été jouée à Londres, Liverpool et Beyrouth.
En 1975, elle a aidé à l’établissement de deux dispensaires dans les quartiers pauvres de Beyrouth. Deux ans plus tard, blessée par balle à l’œil, elle se rend à Paris afin de se procurer les soins nécessaires. Elle y reste ainsi deux ans avant de partir pour Londres où elle ouvrira sa fameuse librairie.

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*