CULTURE L’éternelle renaissance de la Jamila

Yasmine Hamdane. © FlavienPrioreau_hires

L’ARTISTE DE LA SEMAINE

Elle se produit au Grand Factory dans le cadre de Beirut and Beyond et présente son nouvel album, « Jamilat » : la belle Yasmine Hamdane à la voix voluptueuse est de retour.

Colette KHALAF | OLJ18/11/2017

Une allure de féline qui a réussi à se tenir debout malgré tous les écueils, les incompréhensions, les critiques ou les étiquettes. Une voix de velours, sensuelle, hypnotique, qui fait tourner la tête ou encore les aiguilles du temps. Yasmine Hamdane est de retour à Beyrouth pour d’émouvantes retrouvailles avec le public libanais. Depuis des années, elle habite les airs, fait plus de cent vols par an, effectue des tournées autour de la planète et des rencontres avec des musiciens de partout. Elle retrouve, enfin, sa patrie, « la musique ».
Après avoir fait ses premiers pas dans un groupe underground devenu culte, The Soapkills, la jeune chanteuse voyage, va chercher plus loin ses connexions, ses extensions. Un désir ardent, « une urgence », comme elle aime à l’appeler, qui la pousse à aller ailleurs, toujours plus loin. Cet espace de liberté qu’elle a longtemps cherché dans une société libanaise qui l’a mal comprise et a voulu l’emprisonner avec des étiquettes, elle l’a enfin recomposé à sa manière. Pour elle. Parce qu’elle tonne que des mots comme activisme, féminisme ou underground ne font que limiter son vrai et unique engagement pour la musique.

Lire la suite

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*