CULTURE : Françoise Nyssen : Au niveau du plurilinguisme, la France a tant à apprendre du Liban

La ministre française de la Culture, Françoise Nyssen, entourée des ministres de l’Éducation, Marwan Hamadé, et de la Culture, Ghattas Khoury, coupant le cordon hier du Salon du livre francophone, dont l’édition 2017 est dédiée à Samir Frangié, grand intellectuel engagé, qui maniait avec brio la pensée politique et la langue française, le dialogue national et la culture humaniste. Photo Michel Sayegh

SALON DU LIVRE FRANCOPHONE
Coup d’envoi, hier, en présence d’une foule de personnalités politiques, diplomatiques et culturelles, du Salon du livre francophone de Beyrouth, qui, pour sa 24e édition, rend hommage à Samir Frangié.

Zéna ZALZAL | OLJ04/11/2017

Inauguré par la ministre française de la Culture, Françoise Nyssen, et son homologue libanais, Ghattas Khoury, représentant le Premier ministre Saad Hariri, ainsi que par le ministre de l’Éducation nationale, Marwan Hamadé, représentant le président Michel Aoun, et le député de Beyrouth, Atef Majdalani, représentant le président de la Chambre, Nabih Berry, le 24e Salon du livre francophone de Beyrouth a ouvert grandes ses portes, hier, aux amoureux des livres et de la langue de Molière. Mais aussi aux amateurs de débats, d’échanges d’idées, de cinéma, de poésie et de performances… même culinaires. Un Salon intitulé, cette année, « En hommage à Samir Frangié », et dédié à la mémoire du grand intellectuel engagé, qui maniait avec brio la pensée politique et la langue française, le dialogue national et la culture humaniste.

Lire la suite

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*