CULTURE : Éric-Emmanuel Schmitt, 4 nuances de pardon… et mille et une cordes à son arc

 

Éric-Emmanuel Schmitt: « Je ne me sens légitime que pour jouer mes propres pièces. » Photo Hassan Assal

SALON DU LIVRE
Rencontre avec un auteur à la sensibilité brillante dont tout le propos est de faire réfléchir sur l’humain et ses complexités.
Zéna ZALZAL | OLJ13/11/2017

Y a-t-il quelqu’un qui ne soit pas capable de citer au moins un titre de l’abondante bibliographie d’Éric-Emmanuel Schmitt ? Philosophe, essayiste, romancier, nouvelliste (Prix Goncourt de la nouvelle en 2010 pour Concerto à la mémoire d’un ange), auteur de pièces à succès (récompensé de plusieurs Molière) ou encore de livrets d’opéra… Cet écrivain, à la fois populaire et couronné de prix, est un stakhanoviste des lettres qui publie « au moins une œuvre par année ». Et cela, en menant de front d’autres activités de directeur de théâtre, de metteur en scène, de juré du Goncourt et de…comédien, dans l’une de ses propres pièces……
Lire la suite

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*