CAMPUS L’Université libanaise veut se replacer au cœur de la communauté théâtrale

 


Lors de l’inauguration des nouvelles salles jeudi passé, le directeur de la faculté des beaux-arts, section 2, de l’Université libanaise, Raja Samrani, entouré par Jean Kassis, président du syndicat des acteurs au Liban, et Diamand Abou Abboud, ancienne de la faculté, récemment primée meilleure actrice au Festival international du film du Caire.
ÉVÉNEMENT
23/12/2017

La faculté des beaux-arts, section 2, de l’Université libanaise a inauguré jeudi dernier deux nouvelles salles transformées en théâtre de poche au sein de son enceinte à Furn el-Chebbak. Les deux salles complètement rénovées ont été baptisées du nom des personnalités ayant marqué le théâtre libanais : Antoine et Latifé Moultaka, et le grand Raymond Gébara, disparu en 2015. « Une troisième salle, actuellement en cours de rénovation, recevra le nom de Nicolas Nammar, fondateur de la faculté des beaux-arts », ajoute Raja Samrani, directeur de la faculté, qui a annoncé au cours de l’événement vouloir accorder des doctorats honoraires à ces grands noms du théâtre libanais, dont un doctorat honoraire post mortem pour Raymond Gébara.

L’idée d’inaugurer un théâtre à l’Université libanaise honorant les grands noms du domaine revient à Raja Samrani qui caresse ce projet depuis qu’il a pris ses fonctions à la tête de la faculté des beaux-arts, section 2, il y a trois ans. « Il est inconcevable que la nouvelle génération ne connaisse pas ces grands professeurs qui furent parmi les fondateurs du théâtre universitaire au Liban », explique-t-il……

 

Lire la suite

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*