CAMPUS : La CEECDD veut restaurer la confiance des jeunes Libanais dans leur pays

 

La CEECDD se veut un carrefour, une plateforme de rencontres, un axe fédérateur pour toutes les initiatives lancées au Liban dans le champ de l’écocitoyenneté et du développement durable.

ÉCOCITOYENNETÉCréée par la Fondation Diane en 2015, son but principal est de trouver des solutions durables aux problèmes qui perdurent au Liban.

10/06/2017
« La Chaire de l’éducation à l’écocitoyenneté et au développement durable de la Fondation Diane (CEECDD) a été établie pour redonner espoir aux jeunes. Son but principal est de se focaliser sur les solutions, pas sur les problèmes », lance le Dr Fadi el-Hage, délégué du recteur pour le développement régional et les programmes externes et titulaire de la CEECDD. « L’avenir de ce pays, ce sont les jeunes. Et pour moi, l’avenir commence par l’éducation. » Ce n’est donc pas par hasard que l’éducation est au centre des objectifs de la CEECDD. « Nous formons des enseignants dans les écoles publiques et privées, des acteurs dans le secteur des ONG, des membres de municipalité. Les enseignants formés forment à leur tour leurs élèves », poursuit le Dr Hage. Une quinzaine de jeunes fraîchement diplômés, entraînés par la CEECDD, assurent cette formation. « Par exemple, cette année, nous avons travaillé avec l’association Lebanon Mountain Trail pour former les enseignants de trente établissements publics. Nous avons coaché 7 de ces écoles pour qu’elles mettent en place des projets étudiants sur la citoyenneté et le développement durable tels que planter des arbres, trier les déchets à l’école, confectionner des meubles et des habits à partir de produits recyclables, monter des pièces de théâtre… » Les élèves en provenance de ces écoles publiques se sont vu remettre des attestations de reconnaissance à l’USJ. –  Ils étaient très contents de se trouver à l’université. Il fallait les écouter parler avec passion de leurs projets, de leur municipalité, de leur village et de leur environnement », se réjouit le titulaire de la chaire

Outre l’éducation, la recherche est très importante pour la CEECDD, notamment « pour produire des connaissances dans ce domaine ». L’un des projets de recherche menés par la chaire consiste à mettre en réseau des municipalités avec des établissements secondaires. « Nous essayons d’assurer un matching entre les municipalités et les élèves afin d’inciter ces derniers à effectuer des travaux communautaires dans les municipalités. » Notre étude permettra de voir dans quelle mesure cette démarche est utile pour le changement des mentalités et des représentations », poursuit le Dr Hage avant de préciser que la CEECDD collabore avec des laboratoires de recherche internationaux. D’autre part, la chaire offre des bourses de doctorat pour les candidats qui souhaitent effectuer des recherches sur des thématiques en lien avec le développement durable et l’écocitoyenneté (voir encadré ci-dessous).
Par ailleurs, la CEECDD propose des événements scientifiques tels que des colloques, des séminaires, des concours. « Le mois passé, nous avons organisé une conférence sur les énergies renouvelables. Et nous travaillons sur l’élaboration d’un CD et d’une plateforme internet à destination des enseignants. » Le Dr Hage conclut :  –  Nous voulons également être un carrefour, une plateforme de rencontres, un axe fédérateur pour toutes les initiatives lancées au Liban dans ce champ. Les ONG sont invitées à nous présenter leurs projets, nous pourrons les soutenir financièrement et intellectuellement

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني . الحقول المطلوبة مشار لها بـ *

*